samedi , 4 février 2023

Thandi sacrée championne du Challenger Banque nationale

Karman Kaur Thandi a beaucoup apprécié son expérience à Saguenay. (Photo : Célie Dugand)

La joueuse indienne Karman Kaur Thandi a remporté la 15e édition du Challenger Banque nationale au club de tennis intérieur Saguenay ce dimanche. Elle a vaincu la Canadienne Katherine Sebov, championne de 2018, en trois manches de 3-6, 6-4 et 6-3.

Ce match de 2 h 17 avait pourtant mal commencé pour Thandi. Durant le premier set, Sebov, classée au 266e rang mondial, l’a fait courir aux quatre coins du terrain grâce à des coups très précis. La joueuse torontoise a alors remporté la première manche 6-3.

Mais Thandi s’est reprise pendant le deuxième set. Dès le début, le public, venu nombreux, a assisté à un jeu très long et serré. Les deux femmes ne cessaient de prendre puis perdre successivement l’avantage. Thandi, 308e mondiale, a fini par l’emporter.

La suite de la manche était également serrée. Alors que Sebov menait 4-3, Thandi a finalement réussi à venir à bout de son adversaire en remportant le set 6-4. « Je suis très fière de la façon dont j’ai réussi à inverser la tendance durant le deuxième set », s’enthousiasme la joueuse indienne. Sebov a perdu le dernier jeu après une double faute sur son service. « Je pense que je me suis un peu relâchée et elle en a profité », explique-t-elle.

C’est pendant le troisième set que Thandi a fait la différence. Elle a creusé l’écart avec une série de trois jeux consécutifs pour mener 4-1. « Pendant le troisième set, on a senti que Sebov était fatiguée, elle a fait de beaux matchs toute la semaine. Pendant ce temps, Thandi a augmenté son niveau de jeu », explique le président du comité organisateur du Challenger, Jean Delisle.

Sebov a tout tenté pour revenir dans la course. Elle a réussi à gagner deux autres jeux, mais cela n’a pas suffi à vaincre la joueuse indienne. Cette dernière a remporté haut la main le dernier jeu, s’offrant ainsi la victoire du Challenger. « C’était un très bon match, très agréable à regarder. Les deux premiers sets étaient vraiment intéressants », commente Jean Delisle.

C’est la première fois qu’une Indienne gagne le tournoi. Pour Thandi, sa victoire signifie beaucoup. « Je me suis rapprochée du niveau que j’avais quand je me suis blessée donc je suis près du but que je m’étais fixé », confie-t-elle. Elle a également remporté une bourse de 9 142 $ US.

À propos de Célie Dugand

Avatar photo
Arrivée à Jonquière le 9 août, Célie Dugand, originaire de Lamastre en France, est prête à découvrir les paysages québécois. Mais avant tout, c’est le journalisme qui lui a fait traverser l’Atlantique. Depuis toute petite, l’Ardéchoise est une amoureuse des mots et de l’écriture. Ce n’est donc pas étonnant que sa première ambition professionnelle était d’être écrivaine. En grandissant, la perception de son futur a changé, et le journalisme est apparu. Considéré comme un domaine plus vaste, Célie a perçu la possibilité d’écrire sur ses centres d’intérêts, comme les animaux, la nature ou encore la psychologie. Des sujets pour la plupart complexes qu’elle souhaite vulgariser pour informer un public jeune. Grâce à sa formation en information-communication option journalisme à Vichy, Célie a pu découvrir le milieu du travail avec deux stages : l’un dans un journal hebdomadaire et l’autre dans un magazine jeunesse. Des expériences qui ont confirmé son envie d’être journaliste, notamment dans la presse magazine. Intéressée essentiellement par les sujets froids et les enquêtes, la Française souhaite écrire pour éduquer. Autodidacte dans l’âme et sportive à ses heures perdues, celle qui se considère comme une « force tranquille », n’aura aucun mal à réussir ce qu’elle entreprend.

À voir aussi

La Série Estivale de retour pour une deuxième édition

Après avoir accueillis plus de 200 joueurs de curling provenant de six provinces canadiennes et …