dimanche , 19 mai 2019
Accueil / Arts & culture / Un apéro poétique pour souligner le Mois de la poésie

Un apéro poétique pour souligner le Mois de la poésie

L’Association professionnelle des écrivains de la Sagamie (APES) soulignera pour une deuxième année consécutive le Mois de la poésie lors d’un apéro poétique au Théâtre Côté-Cour de Jonquière le 10 mars prochain.

Après y avoir été d’une prestation de chant de France Bernard sur les poèmes de l’artiste de la région Gilbert Langevin en 2018, l’association a décidé de miser cette année sur une lecture de textes de la Montréalaise Louise Dupré, accompagnée des trames musicales de Nicolas Jobin. «On voulait y aller avec ce qui ne se fait pas ici lors du reste de l’année. Ça donne la possibilité aux gens de rencontrer des poètes et des intervenants en littérature de l’extérieur, les mettre en contact et créer des échanges nouveaux avec les gens d’ici», affirme la coordonnatrice des activités de l’association, Céline Dion.

Les soirées de slam poésie sont un moyen pour les amateurs de pratiquer cet art dans la région. Crédit: Sophie Gagnon-Bergeron

Selon elle, ces textes poétiques inspirés de voyages, notamment en Allemagne, permettront de faire découvrir la poésie à un public différent. «L’an passé, l’événement avait permis à des gens plus près de la chanson de pouvoir découvrir des textes de poésie à travers cette voix-là», se rappelle Mme Dion.

Un art bien vivant, d’une génération à l’autre

Ce public visé s’ajoute à celui déjà existant dans la région se passionnant pour la poésie. Celui-ci est composé autant de personnes plus âgées qui s’adonnent davantage à la poésie classique, alors qu’il y a également des jeunes qui préfèrent la poésie orale, présentée dans différents contextes comme le slam.

D’ailleurs, dans la région, Slam Saguenay permet depuis maintenant cinq ans à ces poètes d’exprimer leurs écrits lors de soirées animées. «Il y a un engouement en ce qui concerne le slam au Québec. (…) Au nombre de personnes qui veulent écrire et partager leurs mots, il y a maintenant beaucoup de gens qui abordent ce genre de pratique», mentionne Mme Martel.

À propos de Gabriel Duhamel

Cowansvillois d’origine, Gabriel habite maintenant au Saguenay depuis l’âge de 16 ans pour étudier le métier dans lequel il veut œuvrer depuis un très jeune âge : journaliste sportif. Sa passion sans limite pour l’écriture et les différentes ligues sportives a non seulement causé son départ du nid familial dès la fin du secondaire, mais a aussi facilité sa collaboration avec différents médias sportifs sur le Web et dans un hebdomadaire régional lors des dernières années. Puis, après un an comme gestionnaire des réseaux sociaux des Élites de Jonquière dans la Ligue de hockey midget AAA du Québec (LHMAAAQ), il s’occupe présentement des communications et assure la description des matchs de l’équipe. Malgré d’autres intérêts, notamment pour la politique, la culture et l’économie, c’est davantage en couvrant un match de hockey, de tennis, de football ou de tout autre sport que Gabriel se voit lors de sa future carrière.

À voir aussi

Aller-Retour Country se renouvelle

Le tournage de la populaire émission Aller-Retour Country migre vers la Pulperie de Chicoutimi pour …