20 romans en 25 ans de carrière pour Marjolaine Bouchard

216
0
Partagez :

« Au cours de ma vie, j’ai toujours écrit, mais dans différents genres pour finalement aboutir, depuis une dizaine d’années, à l’écriture de romans historiques et de romans d’époque. » – Marjolaine Bouchard
Crédit photo : courtoisie

L’auteure saguenéenne Marjolaine Bouchard a publié son 20e livre Les allumettières le 15 septembre 2021. La romancière de 25 ans d’expérience a connu un succès avec bon nombre de ses livres. Vivant maintenant à Québec, la sexagénaire continue d’écrire et de donner des conférences.

« J’écris pour donner un sens à ma vie. Lorsque je publie un livre, cela m’amène une belle satisfaction. Je n’écris pas par passion, c’est plus un besoin », admet la romancière.

Pour l’auteure, avoir écrit 20 livres est un bel accomplissement. « C’est une concrétisation significative comme quand on fête nos vingt ans. Je suis assez fière de toute cette production », lance la romancière.

« Je pense que c’est la discipline et le fait que je travaille assez régulièrement qui ont fait en sorte que j’ai réussi à produire presque un livre par année. En revanche, je n’ai jamais négligé la qualité de ce que je pouvais écrire par rapport au temps de production », raconte l’écrivaine.

Mordue de défis, Marjolaine Bouchard croit que, pour écrire un bon livre d’époque, il faut beaucoup de recherche et une bonne rigueur. « On dit souvent : écrire un livre c’est 10 % d’inspiration et 90% de transpiration », explique-t-elle avec amusement. Son fils, François Jean, affirme que sa mère est un modèle de persévérance pour lui. « Lors de l’écriture de ses livres, elle se disait toujours : ‘’ commence, continue, termine et recommence. ‘’ », déclare-t-il.

Avec ses romans, Mme Bouchard souhaite faire revivre des souvenirs à ses lecteurs. « Par exemple, pour Les Portes du couvent, plusieurs lectrices sont allées au couvent. Je leur rappelle cette époque-là et tout ce qu’elles ont vécu là-bas », ajoute l’auteure. Le but premier de celle-ci est que ses lecteurs passent de bons moments en la lisant. « C’est plus important pour moi que l’argent que je reçois », révèle-t-elle.

Marjolaine Bouchard écrit depuis son enfance. Au secondaire, elle écrivait un roman-feuilleton qu’elle lisait chaque semaine à ses compagnes de classe.

Pour l’écriture de prochains romans, elle souhaite suivre ses envies et se dépasser en tant qu’auteure. « Je veux continuer de me renouveler, d’apprendre de nouvelles choses et de surprendre mes lecteurs », soutient-elle. Un autre roman d’époque de l’écrivaine est attendu pour l’automne 2022. Le récit d’un personnage féminin se déroulera dans les années 1940 au Québec.

Partagez :