vendredi , 24 mai 2019
Accueil / Actualités / Aucun changement pour Taxi Diamond Jonquière

Aucun changement pour Taxi Diamond Jonquière

Pierre Karl Péladeau n’a pas acheté le Taxi Diamond de Jonquière. Crédit photo: Jérémy Bezeau

La transaction de Taxelco par l’homme d’affaires Pierre Karl Péladeau n’aura pas d’impact sur la région puisque la compagnie Taxi Diamond Jonquière reste entre les mains des propriétaires actuels.

L’acquisition de Texalco qui regroupe les compagnies Taxi Diamond, Taxi Hochelaga, Téo Techno ainsi que la marque de commerce Téo Taxi passeront aux mains du président et chef de Québécor. Le but est de réanimer les taxis écologiques. Le tout qui sera officiel dès le 31 mai prochain touche seulement la grande région de Montréal. La compagnie de Taxi Diamond, bien connue au Saguenay ne vivra pas le changement de garde.

« Je crois que Pierre Karl Péladeau a acheté la compagnie en grande partie pour l’application mobile qui fonctionne très bien dans la grande ville », pense le président de Taxi Diamond dans l’arrondissement de Jonquière, Roger Bérubé.

Questionné à savoir si des pourparlers avaient eu lieu entre Taxi Diamond Jonquière et Pierre-Karl Péladeau, le président de la compagnie jonquiéroise avoue ne jamais avoir pensé vendre ses parts et qu’aucun autre actionnaire n’avait été approché. Il n’y a aucun lien entre les taxis Diamond de Jonquière et ceux de Montréal. Seulement le nom est le même, tout le reste est différent. « Lorsque j’ai appris la nouvelle, je vais vous avouer que j’étais neutre et que pour moi, c’était une nouvelle comme les autres puisque les taxis Diamond sont en quelques sortes indépendant par région et ça ne nous touche pas du tout », affirme Roger Bérubé.

Selon Roger Bérubé, il y a trop de propriétaires dans la région pour qu’un homme comme PKP fasse affaires ailleurs que dans la grande ville. « Nous sommes 24 propriétaires différents pour Jonquière. Dans la section administrative de taxi Jonquière, qui compte 30 taxis, je ne crois pas que Péladeau pourrait y être intéressé », mentionne M. Bérubé, l’un des nombreux propriétaires.

À propos de Jérémy Bezeau

Originaire de Blainville, sur la rive-nord de Montréal, Jérémy a délaissé ses études en enseignement pour aller dans un domaine qui le passionne depuis son enfance. Pour réussir à percer dans le monde du journalisme, il décide de quitter la maison familiale pour aller vivre au Saguenay. Mordu de sports, il est certain que son rêve ultime serait de devenir journaliste sportif. Plus à l'aise à l'écrit qu'à l'oral, Jérémy aimerait écrire pour un journal. Oui il a une passion pour le sport, mais il est aussi intéréssé par l'actualité et il est surtout conscient qu'on doit avoir de l'intérêt dans beaucoup de domaine pour réussir. Il écrit pour le médias SurLeBanc depuis environ un mois. C'est une belle expérience pour lui.

À voir aussi

Période de changement de pneus tardive dans la région

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean vit une période de changement de pneus plus tardive et plus graduelle que …