Élections municipales | Le Café Jeunesse garde espoir

163
0
Partagez :

Le Café Jeunesse de Chicoutimi n’abandonne pas son projet de logements communautaires. Après avoir essuyé maints refus de financement de la Ville de Saguenay, l’organisme compte revenir à la charge avec des propositions différentes pour les nouveaux élus.

L’équipe qui travaille sur le projet espère toujours convaincre la ville de l’utilité de l’habitation pour la réinsertion sociale à Saguenay. Alors que le café a annoncé jeter l’éponge devant un autre refus de financement au printemps dernier, les dirigeants du café croisent désormais les doigts pour que les membres du conseil municipal soient en faveur du projet.

«Ce n’est pas complètement terminé. Le conseil d’administration du Café Jeunesse a décidé de contacter les différents candidats pour les prochaines élections», a expliqué la coordonnatrice de l’organisme, Marie-Michèle Rancourt.

Il y a maintenant 10 ans que le Café Jeunesse travaille sur ce projet de coopérative. Au tout début, l’organisme prévoyait construire un immeuble de 18 logements, au coût de 1,5 million $. Comme il n’a pu se faire octroyer les 800 000 $ de financement nécessaire des coffres de la Ville, le projet a considérablement réduit. La direction a continuellement revu à la baisse ses demandes, pour finalement demander au comité exécutif 100 000 $ pour l’achat d’un bâtiment de quatre à six logements, qui s’est vu être refusé aussi.

Rappelons que le Café Jeunesse a annoncé en mai dernier l’élaboration d’un tout nouveau projet, qui n’est pas en lien avec l’habitation. «C’est encore trop tôt pour en parler, mais notre mission est vraiment de consolider les différents services et les activités du café», a mentionné Mme Rancourt.

Depuis 1987, le Café Jeunesse accueille les jeunes adultes âgés entre 18 et 30 ans. L’objectif des intervenants est de leur fournir les ressources nécessaires, de répondre à leurs besoins et de les accompagner dans leur prise en charge individuelle.

Partagez :