Une garderie aménagée pour l’extérieur

Le site est aménagé de façon que les enfants restent dehors toute la journée. (Photo Karine Gravel)

La Garderie Nature est la seule au Saguenay-Lac-Saint-Jean à prioriser l’extérieur plutôt que l’intérieur. L’endroit est aménagé de façon à ce que les enfants puissent manger, jouer et même dormir dehors que ce soit en été ou en hiver. 

La fondatrice et directrice générale, Karine Gravel explique avoir eu l’idée de créer une garderie en nature alors qu’elle-même l’expérimentait avant avec ses enfants dans sa vie personnelle. Elle ne comprenait pas pourquoi aucune garderie n’avait opté pour ce mode de fonctionnement au Québec.

Mme Gravel précise que les avantages sont nombreux. Les enfants sont plus enclins à apprendre lorsqu’ils sont posés.

« Un bien-être aussi au niveau du personnel. Les journées sont beaucoup plus faciles à faire pour les éducateurs et éducatrices. Ils se sentent davantage comme un accompagnateur plutôt que de gérer des crises ou des mauvais comportements », ajoute-t-elle.

La propriétaire invite les parents à s’impliquer pour venir en aide aux éducatrices au moins une fois par mois. Elle invite aussi la communauté à déposer des jouets et des vêtements qui ne servent plus, à l’entrée du bâtiment. Ce n’est pas seulement la communauté qui donne, mais également la garderie.

Les valeurs de la garderie rejoignent l’éducatrice Véronique Lévesque.

« Je pouvais mettre ma couleur. Les enfants étaient respectés individuellement. J’ai tout de suite su que c’était notre nouvelle maison », exprime l’éducatrice, également maman de deux enfants.

Un aménagement comme celui de la Garderie Nature favorise la créativité des enfants en les mettant directement en lien avec la nature. Les groupes peuvent passer des journées entières à l’extérieur.

« À l’extérieur, on se rassemble autour d’un feu. C’est très apprécié. C’est un beau moment tout le temps d’être ici avec le soleil, les poules, le jardin et le feu », détaille Véronique Lévesque en profitant du moment.

La température refroidit et la Garderie Nature se prépare pour l’hiver. Un abri est présentement en construction pour que les jeunes puissent s’y recueillir lors des jours les plus froids. Pour l’instant, des tentes pour la pêche sur glace sont installées.

À propos de Élia Rousseau

Avatar photo
Le petit poisson de Saint-Honoré, Élia Rousseau, a un parcours scolaire plutôt normal pour une étudiante de 19 ans. Elle a étudié à l’école secondaire Charles-Gravel à Chicoutimi-Nord au programme international (PEI). Ensuite, elle étudie depuis 2020 en Art et technologie des médias au Cégep de Jonquière. Ce qui a allumé la flamme journalistique en Élia est son documentaire qu’elle a fait sur les Saguenéens de Chicoutimi pour son projet personnel. Élia est une passionnée de ski alpin. Elle adore créer et surtout faire des collages photo dans ses temps libres. Un grand rêve d’Élia c’est de réaliser un film.

À voir aussi

Un motoneigiste octogénaire revient chez lui saint et sauf

Les policiers de Saguenay ont reçu un appel au 911 samedi après-midi signalant la disparition …