Élections municipales | Trois candidats de moins de 22 ans

210
0
Partagez :

Trois jeunes de moins de 22 ans tentent de se tailler une place en politique municipale. Ils brigueront des postes de conseiller à Saguenay et à Alma en vue des élections du 5 novembre.

L’un d’entre eux est Olivier Larouche, un jeune homme de 18 ans originaire de Saint-Cœur-de-Marie. Il convoite un poste de conseiller municipal à Alma.

Même si l’inexpérience de ses 18 ans pourrait être un facteur de non-confiance à son endroit, M. Larouche garde la tête froide et fait preuve de maturité. «Je pense que si je fais de mon mieux et que je réussis à amener les électeurs à croire en moi, j’ai toutes mes chances de l’emporter», de mentionner le jeune homme.

À Saguenay, ce sont deux jeunes de moins de 22 ans qui tentent de devenir conseillers municipaux. «On dit toujours que les jeunes ne sont pas intéressés à la politique. Pourtant, ça devrait être l’inverse, on façonne aujourd’hui le monde de demain», affirme Mathieu Thibeault, qui fait campagne dans le district 9 à Chicoutimi.

Lorsqu’interrogé sur ses motivations à se présenter à l’âge de 20 ans, Mathieu Thibeault dit vouloir dynamiser la vie politique de sa ville. «Souvent, quand on pense à la politique, on croit que c’est quelque chose d’ennuyant, j’aimerais pouvoir modifier cette perception dépassée du système municipal.»

André Plante, 22 ans, est le dernier des trois jeunes loups de la politique régionale. Ce dernier se présente dans le district 6 à Arvida et a de nombreuses idées pour faire changer les choses. «Je veux être élu pour brasser le conseil municipal. Je suis tanné de la politique de ‘’bonhommes’’», explique le coloré personnage au cours d’une entrevue à KYK Radio X.

Malgré leur envie de changement au sein de leur ville respective, Olivier Larouche et Mathieu Thibeault n’ont pas vraiment de plan défini en ce qui a trait au programme qu’ils proposent. Les deux jeunes hommes tâtent le terrain en faisant du porte-à-porte dans le but de répondre à tous les besoins de la population et d’être disponibles à tout prix.

Quant à M. Plante, il propose une liste en 10 points de ce qu’il compte mettre en branle s’il est élu le 5 novembre prochain. Tout en haut de sa liste, on retrouve notamment l’abolition de la règle des quartiers blancs dans le district ainsi que le resserrement des mesures de sécurité dans les parcs et les stationnements pour réduire le nombre de méfaits.

Partagez :