L’ERD s’engage à améliorer les déplacements à Chicoutimi

213
0
Partagez :

L’amélioration de la mobilité fait partie des engagements de l’Équipe du renouveau démocratique (ERD) pour l’arrondissement de Chicoutimi, a annoncé vendredi la candidate à la mairie, Josée Néron. Le réseau cyclable, la Société des transports de Saguenay (STS) et les stationnements ont été les sujets soulevés au point de presse.

La chef de L’ERD, Josée Néron, accompagnée des candidats du secteur de Chicoutimi.

La chef de l’ERD, Josée Néron, a établi un plan pour améliorer le réseau cyclable à travers la ville de Saguenay et plus spécialement à Chicoutimi. Le plan a été approuvé par le Comité d’aménagement, de génie et d’urbanisme (CAGU) et il a été discuté avec Pierre Lavoie concernant le partage entre piétons et cyclistes. «Ça ne coûte pas si cher de peinturer la chaussée pour faire une délimitation», précise Mme Néron.

L’amélioration du transport en commun est un engagement du parti qui souhaite accorder un laissez-passer aux étudiants de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) avec leurs frais d’inscription. Selon l’ERD, l’objectif est d’augmenter l’achalandage de la STS pour ainsi diminuer la circulation sur les grandes artères.

L’ERD veut également régler le problème de stationnements au centre-ville selon une vision à long terme. «Il faut d’abord savoir qu’est-ce qu’on veut comme centre-ville dans 30 ans, où on le veut notre stationnement», explique la candidate.

Cercle de presse

D’autre part, Josée Néron ne voit pas d’un bon œil la participation du maire Jean Tremblay au Cercle de presse le mercredi 25 octobre. «Ça aurait été plus éthique qu’il assiste au Cercle de presse après le 5 novembre», selon la candidate de l’ERD. Elle espère que Jean Tremblay sera respectueux de la campagne et qu’il gardera son engagement de ne pas s’en mêler.

Partagez :