Pêche blanche à La Baie | La majorité des terrains sont vendus

223
0
Partagez :

Des pêcheurs choisissent leur terrain sur le site de Grande-Baie.

Plus de 480 inscriptions pour les terrains de pêche blanche de l’Anse-à-Benjamin et de Grande-Baie ont été enregistrées au pavillon des croisières de La Baie samedi et dimanche lors de la prévente.

Mariane Guay

Mariane.14@hotmail.com

La journée de samedi était consacrée à la prévente pour les terrains de l’Anse-à-Benjamin. La directrice de la pêche blanche à Contact Nature, Diane Simard, a déclaré avoir eu plus d’inscriptions pour ce site. «La cohue était samedi à l’Anse-à-Benjamin, tout cela parce qu’il n’y a pas beaucoup de terrains pour la pêche à l’éperlan et ceux qui tiennent mordicus à leur coin de l’an dernier attendent plusieurs heures», a-t-elle expliqué. Ce sont donc 295 emplacements de pêche qui ont été attribués samedi.

Dimanche, une heure avant la fin des inscriptions pour le secteur de Grande-Baie, 185 terrains avaient été choisis par les pêcheurs. Comparé à l’an dernier, il s’agit d’un total légèrement plus important. Samedi, nous avons eu 50 inscriptions de plus que l’année précédente et c’est environ 50 inscriptions de plus également en combinant samedi et dimanche», a mentionné Mme Simard. Elle vise un maximum de terrains comblés cette année. «L’an dernier, nous avons vendu 770 terrains et on s’en souhaite plus cette fois. On vise 850 terrains», a-t-elle ajouté.

Comme les premiers pêcheurs arrivés sur place ont choisi les terrains les plus convoités, certaines personnes ont dû changer d’emplacement non sans peine. C’est le cas de Véronique Sabourin, une «maniaque» de la pêche à l’éperlan. «Je suis un peu déçue, je suis venue un peu tard et la place que je voulais était déjà prise. Malheureusement, où nous sommes situés il y aura moins d’éperlans, mais nous pourrons avoir des sébastes, de la morue et de la truite quand même», a lancé la pêcheuse.

Dépendamment de la température, les sites de pêche seront prêts vers la fin du mois de janvier. L’an dernier, exceptionnellement, l’embarcation s’est faite le 10 janvier. Les organisateurs ainsi que les pêcheurs espèrent le même scénario en 2020.

La période d’inscriptions se poursuivra dès mercredi. Il sera possible de s’enregistrer en ligne, directement au bureau de Contact Nature ou par téléphone.

Partagez :