Boutique mobile proposant des produits régionaux | Du Lac au Shack passe le test

186
0
Partagez :

Du Lac au Shack, une nouvelle boutique mobile, a parcouru les routes du Saguenay—Lac-Saint-Jean cet été pour promouvoir les produits fabriqués par des artisans d’ici. Le commerce a connu un véritable succès auprès des festivaliers lors de ses premiers mois d’opération.

Le camion aménagé en boutique ambulante s’apparente aux populaires «fashion trucks» américains. Cependant, il s’agit d’une première en région. Accessoires de fourrure, objets en bois, bijoux de toutes sortes et autres produits faits à la main sont vendus dans ce magasin roulant.

Après l’inauguration le 23 juin dernier, la propriétaire de la boutique, France Tremblay, s’est promenée dans les différents événements et festivals régionaux, tels qu’à la Traversée du Lac-Saint-Jean, à Milot en rodéo et au Festival des rythmes du monde. «Les gens ont vraiment aimé la boutique, soutient l’instigatrice du projet. J’ai eu de très bons commentaires, et le bouche à oreille a été super efficace.»

Par cette initiative, Mme Tremblay souhaite également transmettre l’histoire des créateurs locaux, qui ont été nombreux à démontrer de l’intérêt à vendre leurs produits dans la boutique. «La vente n’est pas tout ce qui importe, avoue-t-elle. C’est important pour moi de partager le parcours des artisans, d’où ils viennent et leur processus de création.»

Celle qui se passionne pour l’artisanat et les activités estivales compte s’adapter pour les années à venir. «L’an prochain, il y aura moins d’objets en bois. Dans les festivals, les petits articles sont plus vendeurs car c’est facile à traîner», constate Mme Tremblay.

La boutique sur roue a été conçue par la promotrice du Lac au Shack, son copain et quelques amis. «Il s’agit d’une remorque fermée de huit pieds et demi par 16. Elle est tout équipée pour que je puisse vivre à l’intérieur. On a installé un lit escamotable et un réfrigérateur», décrit-elle.

Pour l’an prochain, la femme d’affaires a déjà plusieurs idées en tête. «Cet été, j’ai dû me familiariser avec la conduite pour être 100 % autonome, confie Mme Tremblay. Par contre, pour les années à venir, je compte me déplacer dans plusieurs événements en dehors de la région, comme je l’ai fait pour le Festival de St-Tite.»

L’instigatrice souhaite également diversifier davantage son étalage pour l’été 2018.

Partagez :