mercredi , 5 octobre 2022

Projet Corrivert | Les Verts boisés du Fjord annonce leur projet

Les responsables du programme de Techniques d’aménagement et d’urbanisme du Cégep de Jonquière et le président des Verts boisés du Fjord, Gilles Tremblay, ont présenté mercredi midi une proposition de corridors verts pour Saguenay. Chicoutimi serait l’arrondissement le plus touché par cette initiative.

 Les corridors verts servent à préserver la faune et la flore déjà présentes en ajoutant des arbres et en empêchant toutes sortes d’activités motorisées ou avec des machines sur les emplacements choisis. Le projet de l’organisme Verts boisé du Fjord est débuté depuis 2014 à certains endroits, de façon embryonnaire.

Dans l’arrondissement de Chicoutimi, c’est la rivière Chicoutimi et la rivière du Moulin, des corridors de type riverain, ainsi que les secteurs sud et nord de Chicoutimi, de type urbain, qui seraient visés par le projet.

Pour ce qui est de Jonquière, Gilles Tremblay souhaiterait développer des corridors verts riverains à la rivière aux-Sables, la rivière Shipshaw et aussi un de type urbain regroupant Jonquière, Arvida et Kénogami. Du côté de La Baie, la rivière à Mars et la rivière Ha! Ha! seraient les principales cibles.

M. Tremblay n’a pas prévu de date concernant la fin du projet Corrivert. «On pourrait en avoir pour encore dix ans avec ce projet-là, croit-il. Il va falloir qu’on reçoive de l’aide du futur maire et des conseillers concernés.» Le président souhaite s’asseoir avec les élus qui remporteront les prochaines élections pour faire avancer le projet et le rendre concret le plus rapidement possible. Gilles Tremblay n’a pas mentionné le coût total des travaux.

À propos de William Tremblay

Passionné de sport depuis qu’il est né, William Tremblay a toujours voulu travailler dans le domaine des médias. Âgé de 19 ans, William n’a jamais fait douter son entourage quant à ses choix de carrière. Le Cégep de Jonquière était donc la place de prédilection pour ce jeune homme. Originaire de Varennes, William a plongé dans l’aventure jonquiéroise comme les Oréos plongent dans un verre de lait. Avec une mère qui a étudié elle aussi en ATM et qui travaille au Réseau Des Sports (RDS), il était évident que son choix s’arrêterait sur les sports et les médias. Fan des Canadiens et de l’Impact de Montréal, Willi Sport fait honneur à ce surnom. « Grand » joueur de hockey et de soccer, William ne rate jamais une occasion de parler sport et c’est pour ces raisons que son but est d’un jour se retrouver devant une caméra de RDS. Il adore aussi jouer des parties de NHL 17 avec ses amis mettant en vedette les équipes les plus loufoques. William repartira du royaume saguenéen avec des souvenirs mémorables vécus lors de ses trois années et des rencontres inoubliables.

À voir aussi

Défaite d’Émile Simard à Dubuc : un regard vers l’avenir

Malgré la défaite, le candidat du Parti québécois dans Dubuc Émile Simard a gardé le …