Électricité | Factures plus salées en décembre

237
0
Partagez :

Les clients d’Hydro-Québec ont dû débourser entre 12 $ et 44 $ de plus lors du mois de décembre en raison des nombreuses périodes de froid. Hydro-Jonquière, pour sa part, a noté une hausse de la consommation entre 15 % et 20 % lors de ce même mois. 

Les Saguenéens n’ont pas échappé à la vague de froid qui a traversé le Québec au complet durant le temps des fêtes. Le directeur d’Hydro-Jonquière, Claude Bouchard, affirme qu’il y a eu des pointes de consommation élevées à quelques reprises dans le mois, sans être capable de donner de dates précises.

Du côté de la société d’État, le porte-parole Serge Tsoto affirme que les propriétaires de maison de taille moyenne ont payé en moyenne 39 $ de plus sur leur facture de décembre. «Pour les résidences plus petites, une augmentation d’environ 12 $ a été remarquée et pour celles plus grosses que la moyenne, la facture des abonnés a été de 44 $ plus chère», a-t-il ajouté.

L’augmentation a aussi été notée dans l’industrie du propane. Selon le directeur général de Solugaz à Chicoutimi, Stéphane Harvey, il y a eu une hausse de consommation moyenne de 8 % lors des mois de décembre et janvier. «La différence de coût ressemble à celle d’Hydro-Québec», a-t-il affirmé lorsque joint au téléphone.

Les chiffres ne sont pas encore disponibles chez Hydro-Québec pour le mois de janvier, mais une autre facture élevée est à prévoir. Sur les 31 jours de janvier, 20 journées ont affiché une température en dessous de -20oC, dont trois sous -30oC.

Conseils pour économiser 

M. Tsoto rappelle aux consommateurs quelques trucs qui pourraient les aider à économiser durant l’hiver. Selon Hydro-Québec, il est préférable de baisser la température du thermostat de deux ou trois degrés à l’heure du coucher ou en quittant son domicile. Il est aussi recommandé d’écourter le temps des douches afin d’utiliser moins d’eau chaude. Le chauffage représente 60 % de la consommation d’électricité et l’eau chaude en représente 20 %.

Le porte-parole rappelle aussi aux Québécois d’identifier les zones d’infiltration d’air froid dans leur domicile dans le but d’utiliser moins de chauffage. Hydro-Québec s’attend à d’autres périodes de grands froids dans les prochaines semaines de février.

Partagez :