mercredi , 17 août 2022

Relais pour la vie d’Alma | Un parcours hybride pour la 13e édition

Le Relais pour la vie d’Alma se déroulera une fois de plus le 1er juin au Centre multisports avec un nouveau parcours hybride, c’est-à-dire à l’extérieur et à l’intérieur pour la marche nocturne de 12 heures. L’objectif est d’amasser 225 000 $ et de former 65 équipes.

Le coprésident Daniel Turcot a fait l’annonce de ce parcours sur une piste de 270 mètres en conférence de presse mardi matin à l’hôtel de ville d’Alma.

Le coprésident, Dany Maltais, a présenté le plan du site où aura lieu le relais.

L’an passé, l’événement s’est déroulé sur la piste intérieure du Pavillon sportif de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC). Cette année, à la suite de commentaires reçus, les organisateurs ont décidé de revenir tenir l’événement dans la Ville de l’hospitalité.

Déjà, 30 équipes d’ambassadeurs ont été formées et 30 000 $ sont amassés. L’équipe de bénévoles est passée de cinq à 14 depuis 2017. «Une des grandes difficultés pour l’organisation d’un événement de cette envergure est le recrutement des bénévoles», a affirmé M. Turcot.

Le site a été aménagé pour un bon déroulement avec deux scènes, un espace récréatif avec des jeux gonflables, une place pour le repas des survivants et une aire de repos. Des tentes seront installées autour de la piste.

Le témoignage touchant de la présidente d’honneur, Isabelle Bérubé, incite les gens à donner pour la prévention, la recherche et le soutien pour le cancer. Accompagnée par sa petite Zoey, elle a raconté tout en versant une larme comment elle a traversé un cancer tout en étant enceinte. «Celle qui court un peu partout dans la salle, c’est mon petit miracle», a confié Mme Bérubé. Le nom de son équipe pour le relais est justement «le ptit miracle».

À propos de Camille Lacroix

Magogoise qui se nourrit de toute l’information qui l’entoure, Camille Lacroix laisse tomber sa coquille dès qu’on l’approche. L’actualité alimente son quotidien depuis qu’elle sait lire. Toujours prête pour l’aventure, elle sort de son confort pour voyager ou pour essayer de nouvelles choses. Elle a toujours en main des billets pour un spectacle à venir pour satisfaire son côté groupie refoulé. Camille a pu porter fièrement le chandail des Gaillards pendant deux ans lorsqu’elle a intégré l’équipe de cross-country. Elle adore le plein air tant pour la course, le vélo et le hiking. Elle souhaite d’ailleurs intégrer cette passion dans une future carrière en journalisme. Ayant une fervente détermination pour informer la population que ce soit par la télévision, la presse ou la radio, la journaliste en elle n’attend que de sortir. Une chose est sûre, sa curiosité va lui donner du fil à retordre afin d’arrêter son choix pour des études supérieures.

À voir aussi

Le bracelet antirapprochement attendu impatiemment

Alors que les 16 premiers bracelets antirapprochements seront utilisés à Québec dans les cas de …