Éthique et cybercitoyenneté | Des étudiants invitent à la prudence

299
0
Partagez :

L’affiche de la CEST-Jeunesse sur la cybercitoyenneté. Photo: courtoisie

Les jeunes participant à la septième Commission d’éthique de la science et de la technologie Jeunesse (CEST-Jeunesse) ont émis huit recommandations au gouvernement provincial sur plusieurs enjeux concernant la cybercitoyenneté. Sensibilisation, prévention et protection de la vie privée figurent parmi les préoccupations des 12 cégépiens consultés.

Samuel Larose-Parenteau, représentant du Cégep de Jonquière, pense que la première recommandation qui vise à prévenir les utilisateurs d’Internet qu’il faut adopter un bon comportement devant son ordinateur est très importante. «Une fois qu’un contenu est en ligne, il n’y a plus grand-chose à faire (pour le retirer). On a préféré prévenir que guérir», explique-t-il.

Le groupe d’étudiants a aussi émis une recommandation dans laquelle il demande au gouvernement d’offrir l’accès à Internet à tous et chacun. «On voulait qu’il y ait des accès dans les grands espaces publics comme on le voit dans certaines villes, par exemple. De nos jours, pour quoi que ce soit, tout requiert Internet», ajoute l’étudiant au Cégep de Jonquière.

Encadrés par des enseignants durant tout le processus, les cégépiens ont débattu à Québec durant trois journées bien remplies à la mi-janvier. Après un travail acharné de la CEST, le rapport de recommandations a vu le jour le 20 septembre.

«Notre rôle comme professeur à Québec était d’écouter. Parfois après quelques heures de débats, nous pouvions adresser la parole aux étudiants afin de les outiller. Nous n’étions pas là pour dire notre opinion», souligne l’enseignante accompagnatrice pour la CEST-Jeunesse et professeure de philosophie au Cégep de Jonquière, Manon Lortie.

Partagez :