Camping de Saint-Félix-d’Otis | Hausse de 900 $ pour les saisonniers

285
0
Partagez :

Le coût de location annuelle d’un terrain saisonnier au Camping
de Saint-Félix-d’Otis augmentera de 900 $ en 2019. Photo: Michaël Thibeault.

Les campeurs saisonniers du Camping municipal de Saint-Felix-d’Otis verront leur contrat de location augmenter de 900 $ en 2019. Des clients dénoncent cette hausse visant à éliminer graduellement les campeurs annuels pour accueillir davantage de voyageurs.

La clientèle ne voit pas d’un bon œil l’augmentation de 53 % du coût annuel de la location d’un terrain, jugeant cette hausse injustifiée. «Je suis locataire d’un emplacement depuis quelques années et je n’ai jamais eu une hausse aussi élevée. Je ne comprends pas pourquoi on sera augmenté de 900 $, alors qu’il n’y a pas d’investissement ni plus de services», mentionne une saisonnière qui souhaite garder l’anonymat.

Le camping municipal compte près de 200 emplacements, dont 110 sont réservés aux saisonniers et aux séjours à long terme. La clientèle s’inquiète de la baisse d’achalandage, expliquant que l’augmentation du tarif n’aidera pas à combler les places vacantes. «Depuis les six dernières années, il y a un gros laisser-aller. On constate qu’il y a de moins en moins de monde. Avant, c’était plein durant les vacances de la construction, mais ce n’est plus le cas», déplore Claire Lalancette, qui a été saisonnière pendant sept ans.

La municipalité se défend de vouloir expulser les campeurs permanents en augmentant le prix de location. «Il s’agit d’un réajustement, car le tarif de location annuel n’était pas le même pour les saisonniers et ceux à longue durée. Le premier déboursait 1500 $ alors que l’autre payait 2350 $ pour les mêmes services», mentionne la chargée de projet à la municipalité de Saint-Félix-d’Otis, Claudie Laroche.

Elle ajoute que des investissements de 500 000 $ seront réalisés cet automne pour améliorer les installations de la fosse septique. Des travaux sur le système électrique ont été complétés dernièrement.

Rappelons qu’en juillet, la direction du site de villégiature a pris la décision de limiter le nombre de clients saisonniers et à long terme, précisant qu’elle souhaite se redonner une mission touristique.

Brigitte Simard démissionne

L’ex-gérante du camping et directrice du tourisme à la municipalité, Brigitte Simard, a remis sa démission le 12 octobre dernier. Sa démission survient après avoir vécu une année agitée au sein du camping. «Je quitte demain vendredi [12 octobre], mon poste à la municipalité après une année et demie mouvementée, mais très enrichissante!», mentionne-t-elle dans un courriel dont La Pige a obtenu copie.

Brigitte Simard occupe maintenant le poste de responsable du marché Abitibi–Saguenay-Lac-Saint chez Cogeco Média.

Partagez :