Ballet Casse-Noisette| La tradition du temps des Fêtes de retour pour une 20e édition

232
0
Partagez :

Le traditionnel ballet Casse-Noisette du Prisme Culturel fera plonger de nouveau petits et grands dans la magie du temps des Fêtes pour une 20e édition à la salle Michel-Côté du 13 au 16 décembre.

Ce sont 146 danseurs, dont le plus jeune est âgé de sept ans et provenant de 11 villes et municipalités du Saguenay–Lac-Saint-Jean, qui seront de la distribution 2018 de Casse-Noisette. Comme l’a mentionné le directeur de Ballet Synergie Jean-Daniel Bouchard lors d’une conférence de presse tenue mardi, «il s’agit d’une distribution 100 % régionale».

Les spectateurs replongeront dans le rêve féérique de Clara, qui sera interprétée à nouveau cette année par Sophie Larouche. Clara sera transportée dans des mondes merveilleux après avoir reçu un casse-noisette de son parrain, Drosselmeyer. Jean-Daniel Bouchard interprétera celui-ci. Étienne Tremblay campera quant à lui le rôle du Prince. Issus de l’école de danse du Prisme Culturel, de Ballet Synergie ainsi que des programmes de sports-études, tous les danseurs travaillent présentement afin de transporter les gens dans le monde de rêve et de magie de Casse-Noisette, sous la musique iconique de Tchaïkovski.

Le Saguenay–Lac-Saint-Jean est la seule région du Québec à présenter le ballet Casse-Noisette de façon professionnelle, qui est habituellement présenté dans les grands centres comme Montréal ou Toronto. «C’est un projet assez fou, lance la directrice artistique du Prisme Culturel France Proulx. Avec les décors, les costumes, tout l’aspect théâtral, il n’y a qu’à la salle Michel-Côté où l’on peut présenter notre production.» C’est l’une des raisons que cette dernière a trouvée pour justifier le fait qu’ils sont les seuls professionnels éloignés des grands centres à prendre ce pari.

Une quarantaine de danseurs et danseuses étaient présents lors de la conférence.

Une quarantaine de danseurs et danseuses étaient présents lors de la conférence.

La troupe a le rêve de promener son ballet dans les autres salles au Québec. «On aimerait ouvrir à d’autres régions et partir en tournée avec notre Casse-Noisette. C’est un projet que l’on a depuis longtemps, mais qui va demander beaucoup d’aide», ajoute le directeur de production Raymond Tremblay.

La présidence d’honneur de cette 20e édition a été confiée au directeur général de la MRC Lac-Sant-Jean-Est, Sabin Larouche. Il sera présent lors de la soirée-bénéfice du jeudi 13 décembre.

Partagez :