Rodi reste dans la famille Allard

341
0
Partagez :

Un groupe formé, entre autres, de la responsable des ventes, du marketing et des ressources humaines du Rodi Pizzeria Caroline Allard prendra la relève de ce commerce familial. Cette chaîne de restauration appartient aux frères Pierre et Gaston Allard.

«Mon mari, mon frère et moi voulons acheter le restaurant qui est à mon père et à mon oncle, Pierre Allard et Gaston Allard, a expliqué Caroline Allard. Ça coûte cher prendre la relève d’une entreprise et c’est compliqué, donc on a besoin de toute l’aide que l’on peut avoir. Disons que c’est plus avantageux de vendre son entreprise à quelqu’un qui n’est pas de la famille.»

Le groupe a d’ailleurs récemment tenté de remporter un concours présenté par KYK Radio X et Desjardins entreprises Saguenay. Le prix était un montant de 5000 $ et une somme équivalente en publicité. Il a toutefois terminé en deuxième position.

«Je calcule que l’on a eu quand même un bon 10 000 $ en valeur de publicité durant ces deux semaines-là», a précisé Mme Allard qui a fait le point sur la participation du restaurant à cette compétition entrepreneuriale.

Des projets à venir

Les investisseurs ont déjà pris en partie la relève des restaurants Rodi. La responsable des ventes, du marketing et des ressources humaines a confirmé que son groupe «est déjà rentré dans le restaurant de Jonquière. Quand les actionnaires quitteront, on rachètera leurs parts. Il restera le restaurant de Chicoutimi», mentionne Caroline Allard.

Quelques projets sont aussi dans les plans des dirigeants.

«On veut focaliser vraiment sur le numérique. On a déjà la commande en ligne. Prochainement, on veut installer des bornes de commande au restaurant de Chicoutimi, a spécifié la directrice du marketing. On veut également améliorer notre site de commande en ligne.»

L’idée de lancer un troisième restaurant est aussi bien présente dans la tête des dirigeants de cette pizzéria. Cependant, les démarches ne sont pas encore débutées. Les propriétaires de cette chaîne de restauration hésitent entre Alma et le secteur de La Baie pour implanter un troisième établissement.

Partagez :