Baisse dans le football scolaire | La solution: prioriser le multisport

212
0
Partagez :

Le football connaît des difficultés de recrutement dans la région.

Selon plusieurs personnes impliquées dans le monde du football au Saguenay-Lac-Saint-Jean, la solution pour contrer la baisse de vitalité de ce sport dans la région est plus simple qu’il n’y parait: il faut commencer à prioriser les systèmes multisports, à l’image de ce qui se fait aux États-Unis.

«J’amène mes jeunes faire un camp chaque printemps en Floride, et nous n’avons jamais d’équipe à affronter pour un match hors-concours parce que les jeunes là-bas pratiquent d’autres sports à ce moment de l’année», témoigne le coordonnateur du programme de football du Pavillon Wilbrod-Dufour Patrice Boudreault. Il met d’ailleurs l’accent sur le fait que l’établissement a mis sur pied un partenariat entre les différents sports, soit les doubles-programmes, qui fait en sorte que les joueurs de football se retrouvent dans d’autres disciplines une fois la saison terminée.

Un exploit moderne

À l’école secondaire des Grandes-Marées, le concept est semblable. L’école de La Baie a réalisé l’exploit de ramener un programme de football entre ses murs en 2018. Bien que les Alliés ne soient pas encore une formation très compétitive dans la région, ils semblent être sur la bonne voie. D’ailleurs, l’établissement met beaucoup d’effort sur son système favorisant le multisport. «Maintenant, il y a du hockey 11 mois par année, mais chez nous, les jeunes font le programme particulier le matin dans un sport comme le hockey et l’athlétisme, puis ils font du football le soir. Il n’y a rien de mieux pour un athlète que de faire le plus de sports possible», explique le technicien en loisirs de l’endroit Gino Fortier.

La solution pour les écoles de la région serait donc, à long terme, de prioriser le développement des athlètes multisports plutôt que de faire évoluer les jeunes dans un système qui ne leur permet que de pratiquer une seule discipline au cours de l’année.

Partagez :