Tolérance 0, TDA(H) 1

213
0
Partagez :

Les enfants qui osent sortir du moule en dégageant trop de vitalité n’ont pas de chance dans la société d’aujourd’hui. Dès qu’ils sortent du lot, des spécialistes du domaine médical diagnostiquent des troubles de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité TDA(H) et rédigent une ordonnance afin de contrôler leur énergie.

Avec les années, le Québec s’est construit une forte réputation pour ses «diagnostics faciles» de TDA(H). En effet, le nombre de prescriptions attribuées est monté en flèche ces derniers temps. Selon une analyse récente des données issues de la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ), les cas de TDA(H) sont trois fois plus élevés au Québec comparativement au reste du pays.

Ritalin, Concerta, Vyvanse, Biphentin et Adderall. Ces mots complexes désignent un mélange chimique compressé sous forme de médicaments. Il y a quelques décennies, ces termes étaient inexistants du vocabulaire quotidien des enfants qui passaient seulement pour être turbulents.

L’étudiant en plein apprentissage sur les bancs d’école n’enrichit pas seulement ses connaissances académiques. Un développement intellectuel se produit également. C’est d’ailleurs lors de ce processus qu’il va apprendre à canaliser son énergie ainsi que les règles de base en société. Un parcours psychique qui se veut complexe.

Afin de simplifier cette adaptation et faire avancer le processus, une solution a été trouvée: la médication. Bien qu’elle soit souvent surutilisée, la médication pour ce type de trouble reste une révolution importante. Dans certains cas, les médicaments vont aller jusqu’à changer la vie de certains enfants. La docteure et auteure Annick Vincent compare dans son livre Mon cerveau a besoin de lunettes la réalité d’un jeune atteint de myopie qui n’a pas de lunettes à celle d’un enfant atteint du TDA(H) sans médication. Cependant, on ne sait pas où tracer la limite.

En effet, n’est-ce pas étrange de penser qu’un enfant écoute grâce à une substance qui agit directement sur son cerveau ? Diverses solutions naturelles qui excluent la prise de médicaments sont possibles. La méditation pleine conscience permet aux jeunes de canaliser leur énergie en quelques étapes faciles. Les approches alternatives proposent plusieurs thérapies scientifiquement reconnues dans le monde de la médecine comme une approche réellement efficace. Le sport et des techniques d’organisation aident grandement au quotidien des individus atteints du trouble du déficit de l’attention. Il s’agit d’une infime partie des solutions possibles.

Malheureusement, la plupart des solutions demandent du temps et de l’implication. Aujourd’hui, chacun est à la quête de la productivité instantanée : en faire le plus possible dans un court laps de temps. S’arrêter et prendre le temps pour un enfant TDA(H) s’intègre mal dans la routine quotidienne de plusieurs.

Partagez :