Les vrais cadeaux ne s’achètent pas

572
0
Partagez :

Les cadeaux, c’est bien logique, on les achète. Et depuis des années, on le fait même en ligne. Plus besoin d’aller de boutique en boutique pour choisir, internet le fait pour nous au gré des suggestions et des promotions. Mais où sont passés ceux qui fabriquaient leurs cadeaux ? Est-ce réservé aux 4-12 ans, leurs poèmes innocents et leurs dessins hésitants ? Ou est-ce l’apanage des dignes grand-mères et leurs laines tricotées que l’on portera deux fois dans l’année ?

Et si nous redevenions actifs. Et si on quittait la facilité d’Amazon ou de Place du Royaume pour imaginer le cadeau qui touchera dans le mille la sensibilité de ceux qu’on aime. Car rien n’est plus pertinent et émouvant qu’une attention fabriquée : on l’a créée à l’image de la personne, on a pris de notre temps et saupoudré d’amour même le plus insignifiant poème (bien qu’aucun poème ne soit insignifiant). Pour le faire naître, nous aurons eu besoin d’attention, de considération et de minutie plus que d’argent. Car en comparaison des centaines de dollars que nous sommes inlassablement prêts à investir en vêtements, jouets ou livres, une création est bien plus économique. Et infiniment plus écologique.

Le plaisir et l’émotion chez la personne qui reçoit ce petit bout de vous est incomparable. Vous la surprendrez à coup sûr. Et vous vous surprendrez par une créativité que vous ne soupçonnez peut-être pas et qui vous rendra fier.

Il ne s’agit pas de vous inciter à fabriquer des dizaines de présents pour toutes vos commissions de Noël. Mais considérez que ceux que vous aimez le plus méritent mieux qu’un objet produit en série. Ils méritent un objet unique, empli d’un sens qui vous appartient à vous deux.

La planète, votre portefeuille, vos proches, nombreux seront ceux qui vous remercieront. Alors à vos papiers, vos crayons et votre folie. Offrez le meilleur de ce que vous pouvez cuisiner, écrire, dessiner, découper ou imaginer ; cette année, faites vos cadeaux.

Partagez :
Avatar photo