samedi , 26 novembre 2022

Le Grand ski bazar au Mont-Fortin de retour

Les patrouilleurs du centre de ski du Mont-Fortin offrent une deuxième vie à de l’équipement de ski alpin et de planche à neige. C’est dans le cadre du Grand ski bazar que la cueillette de matériel neuf et usagé se tient  jusqu’au 6 novembre.

Il s’agit de l’activité de financement annuelle   de la Patrouille canadienne du centre, explique la cheffe de la Patrouille , Annie Lavoie. L’organisation espère amasser 2000 à 2500 $ de profits  pour être en mesure de couvrir toutes ses dépenses pour la prochaine saison.

En plus d’être écologique, l’évènement « permet à des familles qui sont un peu moins nanties de pouvoir pratiquer un sport qui est quand même assez dispendieux », d’après Annie Lavoie. Selon le Journal de Montréal, un équipement de ski d’entrée de gamme est évalué à plus de 1000 $, sans compter les billets de montagne et les vêtements d’hiver.

Le Grand ski bazar se tient du 3 au 6 novembre au centre de ski Mont-Fortin.

Sandra Côté, mère d’un garçon préadolescent pratiquant la planche à neige, apprécie la tenue du bazar auquel elle participe chaque année. « Sa planche est rendue trop petite et à cet âge-là on doit la changer fréquemment ».

Le Grand ski bazar est de retour après l’édition 2021 post-pandémique qui « n’a pas été un grand succès », selon la Patrouilleuse depuis maintenant neuf ans. « Cette année je sens l’engouement des gens de pouvoir libérer leur garage d’équipement usagé », s’est-elle exclamée.

Déjà quelques minutes après l’ouverture officielle jeudi soir, plusieurs  personnes attendaient à la queue leu leu pour  acheter ou rapporter du matériel. De l’équipement pour ski alpin et planche à neige neuf est également disponible, grâce à une collaboration avec Sports Experts Arvida.

Pénurie de main-d’œuvre

En plus de l’organisation du Grand bazar annuel, la Patrouille est aux prises avec des problèmes de recrutement pour la saison hivernale qui arrive à grands pas.  « On recherche activement des personnes qui pourraient venir patrouiller. Avec la pandémie on a vraiment un manque de main-d’œuvre », a raconté Mme Lavoie.

 

À propos de Ariane Emond

Avatar photo
Originaire de la région de Laval, Ariane Emond est une grande passionnée d’actualité. De l’environnement jusqu’au monde du sport en passant par la politique, la culture et les voyages, son esprit curieux et sa grande écoute lui permettent d’être ouverte sur le monde. Depuis qu’elle est toute jeune, Ariane souhaite faire sa place dans le monde du sport. Son voyage à travers l’Europe cet été, lui a confirmé sa passion pour la découverte de nouvelles cultures. Pleine d’énergie, la jeune journaliste s’est impliquée au sein du web magazine La Cerise, un journal étudiant. Toujours prête à apporter de nouvelles idées, Ariane considère qu’il lui en reste beaucoup à apprendre. Cette future journaliste travaillante se donne à 100% dans tout ce quel entreprend. Positive, déterminée et réfléchie, Ariane est prête à faire sa place dans le monde des médias.

À voir aussi

Grande réunion des stations : mission réussie

Les amateurs de ski et de planche à neige se sont déplacés en grand nombre …