Robe Rouge Saguenay | Une autre édition couronnée de succès

271
0
Partagez :

Près de 50 000 $ ont été amassés pour Cœur + AVC jeudi soir, à l’hôtel Le Montagnais, lors de la cinquième édition du gala Robe Rouge Saguenay. L’évènement qui accueillait environ 400 personnes avait pour but de mettre en lumière la santé de la femme, particulièrement au niveau cardiovasculaire.

«C’est important de sensibiliser les gens, car 45 % des femmes sont touchées par les maladies cardiovasculaires et en meurent», explique l’organisatrice et aussi cofondatrice de Hop l’agence, Anne-Marie Boudreault. Selon l’Agence de la santé publique du Canada, les femmes sont plus susceptibles que les hommes de décéder à la suite d’une crise cardiaque. «On a fait beaucoup de recherches dans le passé pour les hommes, mais très peu pour les femmes. Les signes précurseurs d’un AVC sont beaucoup plus subtils chez la femme», souligne Mme Boudreault pour justifier la raison de cette collecte de fonds.

Les deux organisatrices, Anne-Marie Boudreault et Patricia Dufour, sont appuyées de 16 ambassadrices issues du milieu des affaires de la région. «C’est toujours un plaisir de travailler avec des femmes engagées», note la cofondatrice de Hop l’agence, Mme Dufour. «Ce sont des femmes qui ont le goût de s’impliquer, des femmes de cœur», ajoute Mme Boudreault. Quelques femmes reviennent même année après année.

«J’avais l’intention de passer le flambeau pour cette année, mais lorsqu’on m’a sollicité je n’ai pas pu dire non. C’est une bonne façon de redonner au suivant et de m’impliquer dans ma région», affirme avec fierté la directrice générale de la Caisse de la Rive-Nord du Saguenay, Manon Tremblay, qui en est à sa deuxième participation.

Nouveauté

Cette année, Robe Rouge Saguenay a bénéficié de la participation de l’artiste peintre Kristine Girard. Lors de la soirée, Mme Girard a peint une toile qui a ensuite été mise aux enchères et a été vendue 2 000$. Pour l’artiste, créer une toile devant public était un défi. «Ça fait au moins 20 ans que je n’ai pas fait de prestation devant les gens, mais j’ai accepté pour la cause. Je suis une femme de 49 ans qui est sensible à tout ce qui touche les maladies féminines donc ça allait de soi», a confié la peintre.

Kristine Girard a créé un diptyque pendant la soirée.

Partagez :