Nouvelle mesure pour les dons de sang chez les femmes

230
0
Partagez :

La fréquence entre les dons de sang chez les femmes a été revue à la baisse passant de 56 à 84 jours. Cette nouvelle mesure entrera en vigueur à partir du 8 décembre.

Pour éviter des problèmes de santé tels que l’anémie, les femmes ne pourront pas donner plus de quatre fois par année. Photo: Rudy Jodoin

À partir de cette date, les femmes pourront donner du sang quatre fois par année plutôt que six. Cette réglementation concerne tous les types de dons contenant des globules rouges. La modification de la fréquence des dons vise à protéger les donneuses contre une possible carence en fe

Notamment en raison de leurs menstruations, la réserve de fer dans le sang chez les femmes est généralement moins grande que celle des hommes. «Héma-Québec veut que les femmes qui acceptent généreusement et bénévole­ment de faire un don puissent poser ce geste sans qu’il y ait d’impact sur leur propre santé», déclare le porte-parole d’Héma-Québec, Laurent-Paul Ménard. Ce dernier ajoute que cette mesure n’a pas été adoptée en raison du fait que des malaises ont été recensés auprès des donneuses, mais plutôt à la suite d’études réalisées à l’international.

 Des impacts négligeables sur les réserves de sang

Avant d’implanter une mesure, Héma-Québec va analyser le nombre de personnes que cette décision pourrait impacter. «Ça concerne une très faible proportion de donneurs. Sur une base annuelle, il y a 170 000 personnes qui vont faire un don de sang, dont 46 % de femmes. À l’échelle du Québec, on parle de 12 000 femmes qui font plus de quatre dons par année», explique le porte-parole.

 

De son côté, la responsable du Centre Plasmavie de Saguenay, Annie Blackburn, ne croit pas que cette nouvelle norme aura des répercussions importantes sur les dons de sang recueillis au Centre Plasmavie de Saguenay. «La proportion chez nous est de 20 000 dons de plasma pour 1500 dons de sang chaque année, hommes et femmes confondus», explique-t-elle. Mme Blackburn pense que l’impact de la nouvelle réglementation pourrait être plus remarqué dans les collectes de sang mobiles.

De nouvelles stratégies mises en place

Pour pallier la diminution du nombre de dons de sang chez les femmes, Héma-Québec a implanté de nouvelles stratégies pour maintenir les réserves de sang à un niveau optimal. L’organisme vise particulièrement à recueillir les dons de sang des personnes âgées de 18 à 35 ans, notamment par l’entremise de collecte de sang dans les établissements scolaires. Au cours de ces collectes, les donneuses seront systématiquement avisées de la nouvelle réglementation.

Partagez :