mercredi , 17 août 2022

«Les gens sont plus informés sur leurs droits qu’avant»

Les gens seraient davantage informés sur leurs droits depuis la hausse de l’accessibilité de l’information, selon l’agent à l’information juridique Me Jean-Nicolas Latour. C’est ce qu’il a mentionné mardi après-midi, lors de la conférence sur les droits des aînés, organisée par le Centre de justice de proximité du Saguenay-Lac-St-Jean à la bibliothèque Hélène-Pedneault de Jonquière.

 Charlotte Côté-Hamel

charlottech62@gmail.com

Selon les dernières données du gouvernement du Québec, les 65 ans et plus représentaient en 2017, 18,5% de la population du Québec. En 2031, ils devraient être près de 25%. «Ils seront un énorme pourcentage de notre société dans les prochaines années, c’est pourquoi c’est important de les informer. La première étape pour accéder à la justice, c’est d’être au courant de ses droits. Après ça, on peut les revendiquer, les faire valoir», a mentionné Me Latour.

La séance d’information «Il n’y a pas d’âge pour être au courant de ses droits» avait lieu mardi après-midi à la bibliothèque Hélène-Pedneault à Jonquière. Photo : Charlotte Côté-Hamel

Le Centre de justice de proximité traite de tous les domaines de droits lors de ses séances d’information mensuelles : criminels, civiles familiaux ou les baux de logement, par exemple.

«Nous ce que l’on constate au centre, c’est que des recherches ont déjà été entamées sur internet. Quand ils se présentent aux séances, ils viennent valider si l’information qu’ils ont est fiable et des fois on complète ce qu’il manquait en terme de connaissances», a expliqué le conférencier.

L’organisme peut également accordé des séances d’information sur un sujet précis, à la demande des citoyens et si 10 personnes minimum sont présentes. «On essaie dans ces cas-là de faire un jumelage avec un notaire ou un avocat bénévole, sinon c’est ma collègue ou moi-même qui se déplacent. Les demandes sont faites au centre ou par formulaire sur notre site», a souligné l’agent à l’information juridique, Me Jean-Nicolas Latour.

La prochaine séance d’information se tiendra en janvier et portera sur la division des petites créances. Pour l’instant, il n’y a pas de date précise à l’événement.

À propos de Charlotte Côté-Hamel

Charlotte Côté-Hamel est née dans la grande métropole à l'aube d'un nouveau millénaire. Elle a grandi bercée par la musique et les mots, de son père musicien et de sa mère comédienne. Aujourd'hui âgée de 19 ans, elle a passé la majorité de sa vie à Alma, au Lac-St-Jean. Étudiante en ATM à Jonquière, elle n'est certes pas aller bien loin pour réaliser son rêve (même si elle adore voyager), mais le programme regroupait en une seule chose tout ce qu'elle aimait par dessus tout. Il s'avère qu'il n'était qu'à 45 minutes de chez elle, pratique. Son intérêt prononcé pour l'écriture, la musique, la lecture, l'histoire et la langue française l'anime à pousser toujours plus loin ses passions. Armée d'une chevelure indomptable, d'un petit côté nostalgique et d'une grande curiosité d'apprendre et de comprendre le monde qui l'entoure, elle espère un jour percer dans l'univers des communications.

À voir aussi

Le bracelet antirapprochement attendu impatiemment

Alors que les 16 premiers bracelets antirapprochements seront utilisés à Québec dans les cas de …