La Coalition Fjord déplore le manque d’éthique du conseil

184
0
Partagez :

Les représentants de la Coalition Fjord clament le manque d’éthique des élus à la suite de la séance du conseil municipal de Saguenay au cours de laquelle 11 conseillers ont voté pour donner l’appui de la Ville au mouvement Je crois en ma région.

«Il y a clairement un problème éthique lié à ce vote, parce que les élus ne connaissent pas réellement l’opinion de la population. Je n’ai pas la prétention de dire la connaître moi non plus, mais clairement la population n’est pas assez consultée», affirme le co-porte-parole de la Coalition Fjord, Adrien Guibert-Barthez.

Pour lui et plusieurs autres personnes qui ont fait part de leurs inquiétudes face à la situation actuelle, l’appui au mouvement Je crois en ma région constitue également un appui au projet de GNL Québec. «Normalement on s’attend à ce que les élus votent pour ce genre de résolution après avoir reçu les résultats du BAPE (Bureau d’audiences publiques sur l’environnement), mais ils l’ont fait avant. C’est très douteux en termes d’éthique», martèle M. Guibert-Barthez.

Ce dernier remarque d’ailleurs qu’il y a de plus en plus d’appuis du côté de la population envers la lutte que mène la Coalition Fjord. «On l’a vu la semaine passée avec les professeurs de l’UQAC. Il y a aussi eu les 160 scientifiques en juin passé et il y a d’autres personnes qui devraient bientôt faire une sortie. On s’attend donc à ce que les pressions continuent d’augmenter sur les élus afin de dénoncer ce projet.»

Lutte des générations

Certains citoyens ont présenté comme un conflit générationnel ce débat entre les personnes supportant les grands projets et celles s’y opposant. M. Guibert-Barthez pense cependant qu’il ne faut pas nécessairement voir la situation sous cet angle. «On pense que c’est l’affaire de tout le monde, peu importe l’âge, le sexe ou la religion.»

Partagez :