mercredi , 17 août 2022

Les Sags freinent l’Océanic en deuxième et l’emportent 4 à 2

Les Saguenéens ont finalisé le voyage à l’extérieur de l’Océanique de Rimouski qui a perdu ses trois matchs sur la route.

Les Saguenéens l’ont emporté 4 à 2 contre l’Océanic de Rimouski en comptant trois buts en cinq minutes lors de la deuxième période, dimanche au centre Georges-Vézina. Le numéro 71, Félix Lafrance a obtenu trois points avec deux buts et une passe. 

L’équipe de Rimouski a ouvert la marque après trois minutes de jeu en première période. Jacob Mathieu a surpris les défenseurs par sa rapidité et il a battu Kevyn Brassard d’un tir des poignets. Les deux équipes n’ont su profiter de leur avantage numérique respectif. C’était 1 à 0 en fin de première. 

Chicoutimi ne s’en est pas laissé imposer en début de deuxième. Le numéro 90 de l’Océanic s’est échappé, mais Brassard a bloqué le lancer et le retour pour empêcher un déficit de deux buts à son équipe. 

Revirement de situation 

C’est par la suite que les Saguenéens ont ouvert la machine. En moins de cinq minutes, les Bleus n’ont marqué pas un, ni deux, mais trois buts. Le tir de William Rouleau a dévié sur la jambe d’un joueur de l’équipe adverse avant de toucher la cible. Félix Lafrance a compté de la ligne bleue en avantage numérique et Jacob Newcombe a déjoué les défenseurs avec sa vitesse pour mettre la rondelle dans le fond du filet.  

L’équipe de Rimouski a tenté de réduire l’écart, mais en vain. Le disque a glissé sur la ligne du filet mais n’a pas rentré. Les Saguenéens ont cru avoir compté un quatrième but, mais il a été refusé, puisque la rondelle est entrée en déviant sur une main.  

Le gardien de l’Océanic de Rimouski s’est moqué de Kaslik en réalisant un arrêt impressionnant de la mitaine en fin de deuxième. La marque était 3 à 1 pour Chicoutimi. 

Jacob Mathieu a réparé son erreur en sortant du banc des pénalités en début de troisième. Avec l’aide et l’acharnement de Dumoulin, le numéro 81 de l’Océanic a compté dans un filet désert. L’équipe à domicile ne s’est pas laissée impressionner, Lafrance a compté compte son deuxième du match en échappée et a déculotté Robert avec un tir du revers mettant le pointage final 4 à 2.  

L’entraîneur des Saguenéens, Yanick Jean, s’est dit très content de la victoire de son équipe. « Lafrance est un joueur constant. Quand il est sur la glace, il est le meilleur joueur des deux équipes », a-t-il confié. Il a ajouté que l’équipe a joué sa meilleure période de l’année contre l’équipe rimouskoise en première période et c’est ce qui a donné le momentum aux troupes pour revenir en force en deuxième.  

À propos de Roxane Tremblay

Originaire d’un petit village aux alentours de Rimouski, Roxane Tremblay est une jeune femme énergique et affectueuse qui n’attend que de découvrir le monde. Quitter le nid familial à l’âge de 17 ans n’a certainement pas été facile, mais ça reste la meilleure décision de sa vie. Gymnaste pendant 13 ans, elle affectionne particulièrement le sport qui est pour elle un moyen de dépassement, de défoulement et de persévérance. Sa grande curiosité et sa facilité pour la communication l’ont amenée en Art et technologie des médias où elle a pu vivre une multitude d’expériences inoubliables qui ont forgé la personne qu’elle est devenue aujourd’hui. De plus, elle est engagée, organisée et sera toujours prête à aider un ami. Passionnée un peu trop par la musique coréenne et les langues, elle souhaite voyager en Asie pour y découvrir leur culture et aller voir son groupe favori (BTS) en spectacle. Elle n’est peut-être pas la plus drôle, mais elle sera la première à rire si vous lui faites une blague. Sur le plan professionnel, Roxane aimerait travailler pour un média qui va la faire bouger, l’envoyer sur le terrain et couvrir des sujets délicats.

À voir aussi

Le bracelet antirapprochement attendu impatiemment

Alors que les 16 premiers bracelets antirapprochements seront utilisés à Québec dans les cas de …