COVID-19 : même les appels de la santé publique se font attendre

407
0
Partagez :

Alors que les délais pour recevoir les résultats d’un test de dépistage sont longs dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, ce sont maintenant les appels de la santé publique qui se font attendre. 

« Quand la responsable de la garderie m’a appelé pour m’avertir que mon enfant avait été en contact avec un autre enfant qui avait la COVID-19, elle m’a dit que je devais attendre l’appel de la santé publique qui devait arriver le soir même ou le lendemain.  Ça, c’était dimanche soir. On est rendu jeudi et on ne m’a toujours pas appelé », explique un père de famille qui désire rester anonyme. 

 Le père s’est lui-même rendu dans une clinique de dépistage pour faire tester son garçon. Mais l’attente pourrait encore être longue pour cette famille compte tenu des délais pour recevoir les résultats d’un test de dépistage. 

Du côté de la santé publique, on prévoit un ajout de 10 à 20 ressources pour mener des enquêtes épidémiologiques et ainsi réduire les délais d’attente. C’est ce qui a été annoncé lors d’une conférence de presse vendredi matin.

Julia Lanthier, une étudiante du Cégep de Jonquière, a d’ailleurs subi les contrecoups de cette attente. Alors qu’elle avait elle aussi été en contact avec une personne testée positive à la COVID-19, elle a été contrainte à se faire dépister et à s’isoler le temps qu’elle reçoive le résultat de son test. Cette attente a duré deux semaines, soit le temps que doit s’isoler une personne ayant contracté la maladie. Seul problème : son test à elle était négatif. 

Depuis le 10 novembre, les personnes qui souhaitent passer un test de dépistage dans l’une des quatre cliniques de la région doivent prendre un rendez-vous en ligne sur le site Clic SantéSur ce site, des rendez-vous sont offerts toutes les cinq minutes. Mais cette mesure, qui a été mise en place pour éviter les longues files d’attente à l’extérieur, semble compliquer la vie des citoyens. Mercredi, 15 minutes seulement après la mise en ligne des plages horaires disponibles pour le lendemain, tout était déjà réservé. 

Partagez :