Moins de nouveaux préposés dans les CHSLD cet hiver

194
0
Partagez :

Le CIUSSS du Saguenay–Lac-Saint-Jean a pu embaucher 192 nouveaux préposés aux bénéficiaires grâce au programme de formation accélérée mis en place par le gouvernement Legault en mai dernier. Ce succès ne peut toutefois pas être garanti avec la deuxième cohorte qui viendra prêter main forte cet hiver. Le nombre de candidats à la formation est moins élevé que prévu. 

C’est ce qu’a affirmé la conseillère-cadre en planification de la main-d’œuvre, Nathalie Morin, lors de la séance du conseil d’administration de l’institution de santé régionale qui s’est tenue virtuellement, mercredi après-midi.

Seulement 55 des 115 bourses offertes pour obtenir l’attestation d’études professionnelles ont été attribuées. La majorité des subventions pour suivre le cours étaient proposées de façon prioritaire aux personnes déjà employées par le CIUSSS, comme les aides de service. Les suivants étaient ceux et celles qui avaient précédemment envoyé leur candidature auparavant, ou qui avaient leur CV dans les banques de données. Ces montants ont été accordés au CIUSSS par le gouvernement.

Selon Mme Morin, il y a plusieurs facteurs qui expliquent cette diminution d’intérêt. « Des gens qui étaient sur nos listes d’attente depuis cet été ont trouvé un autre emploi, ou étaient retournés à leur travail. Ce que l’on voyait aussi, c’était que des gens nous donnaient leur nom et plus la crise s’accentuait, plus ils se désistaient. » Elle note qu’il y avait peut-être une crainte de la part des volontaires à attraper le virus, mais qu’elle et les gestionnaires du CIUSSS sont de tout de même heureux d’avoir une trentaine de nouveaux employés qui vont débuter cet hiver.

Cette deuxième cohorte de préposés aux bénéficiaires, qui commencera à travailler entre le 23 décembre et le 26 janvier, compte seulement 36 étudiants. Ces derniers pourront quand même aider dans les centres d’hébergement lors de leurs journées de stage.

« Pour la deuxième vague, on ne serait vraiment pas à la même place, n’eût été l’arrivée de ces 192 PAB », exprime la directrice du soutien à l’autonomie des personnes âgées au CIUSSS, Chantale Boivin, qui a salué la décision du gouvernement de libérer les bourses. Mme Boivin a ajouté que malgré le défi d’intégrer les nouveaux employés parmi ceux qui travaillaient déjà, le tout s’est bien déroulé.

 

Photo : Béatrice Rooney
Les réunions du conseil d’administration du CIUSSS de la région doivent se tenir en webdiffusion en raison de la zone d’alerte rouge.

Partagez :