Une 52e édition pour le magazine Al13

238
0
Partagez :

Le lancement du magazine Al13 et du 35ème anniversaire du Centre de métallurgie du Québec a été présenté par le directeur à la recherche, Nicolas Giguère. (Photo: Capture d’écran)

Le lancement du magazine Al13, mercredi midi, a été l’occasion de mettre en lumière une première collaboration avec trois étudiants en journalisme au Cégep de Jonquière, qui ont signé des articles dans cette 52e édition.

C’est l’éditeur en chef Gilles Déry qui a fait l’annonce de ce partenariat lors d’un événement virtuel.

Le Centre québécois de recherche et de développement d’aluminium (CQRDA), qui est en charge du magazine traitant de l’industrie de l’aluminium, a accordé trois bourses aux meilleurs textes journalistiques des étudiants  en Art et technologie des médias (ATM) produits à la session d’hiver 2020 . Les étudiants devaient écrire un article à propos des industries de la région du Saguenay—Lac-Saint-Jean.

Béatrice Rooney, Ophélie Bonenfant et Anthony Ouellet ont respectivement  mérité une bourse de 100$, 150$ et 200$, en plus d’une parution dans le magazine. Les futurs journalistes on fait des entrevues avec M.E.S S.T.A.C.A  , PCP Aluminium et Hydralfor. « Nous sommes très heureux de voir que notre travail a été reconnu devant de grandes personnalités politiques et de l’industrie », a raconté Ophélie Bonenfant.

Les travailleurs de métaux en hausse

Plusieurs intervenants ont profité du lancement pour dire quelques mots sur le marché des métaux . La directrice générale du Comité sectoriel de main-d’œuvre de la métallurgie du Québec, Marie-France Charbonneau, mentionne  l’essor de l’industrie. « La pénurie de main-d’œuvre est en baisse au Québec malgré la pandémie. Il y a plus de 126 600 emplois à combler dans le domaine de l’aluminium ».

Le directeur général du Centre de métallurgie du Québec (CMQ), Ghoerghe Marin, qui fait d’ailleurs la couverture de cette édition de Al13, a également livré un discours de courage par rapport à la pandémie. Il a d’ailleurs pris avantage de ce moment pour souligner la prospérité du domaine de la métallurgie, malgré tout.

 

 

 

Partagez :