Stress et anxiété : comment les distinguer?

213
0
Partagez :
Anxiété
Anxiété

Alors que tout le monde vit du stress, ce n’est pas le cas du trouble anxieux, qui est observé chez environ 3% de la population.

 

Souffrez-vous d’un trouble anxieux ou êtes-vous seulement stressé? Plusieurs ne savent pas différencier les deux, mais ils sont pourtant bien distincts. Alors que le stress est une réaction physique, l’anxiété se manifeste plutôt au niveau mental.

Avant tout, il est important de savoir que tout le monde vit du stress, ce qui, contrairement à ce que l’on peut penser, n’est pas une mauvaise chose. Il est même nécessaire pour l’être humain. Il donne de l’énergie et de la motivation pour réussir. « Le stress, ça mobilise l’énergie pour rendre plus fort afin d’être capable de vaincre la menace », rapporte Sandrine Charbonneau, étudiante à la maîtrise en psychologie à l’UQAM. Dans la majorité des cas, ce sentiment se veut positif pour celui qui le vit.

Le stress, c’est une réponse du corps face à une menace extérieure. Au Centre d’études sur le stress humain de l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal, on compare les facteurs de stress à des mammouths, puisqu’ils étaient le plus grand facteur extérieur stressant à l’époque préhistorique. Plus nous avons évolué, plus les facteurs ont changé. Aujourd’hui, ce sont plutôt des situations qui viennent stresser l’humain : présentations orales, examens, entretiens d’embauches, etc. 

Les manifestations sont différentes selon la personne, mais en général, le rythme cardiaque et la température corporelle augmente, la perte d’appétit et le hérissement des poils sont les plus communs.

Au contraire, l’anxiété, c’est « une réaction, une émotion désagréable accompagnée de pensées, de cognitions et de manifestations désagréables », selon le professeur en psychologie à l’Université du Québec à Chicoutimi, Étienne Hébert. 

Contrairement au stress, l’anxiété est une anticipation de situations, une création ou une imagination de problèmes éventuels ou une amplification de ceux-ci. C’est comme si le mammouth était à l’intérieur de la tête de la personne qui vit de l’anxiété, et non à l’extérieur. 

Elle peut se manifester de différentes façons, qui s’apparentent beaucoup au stress : palpitations cardiaques, sensation d’étouffement, pression sanguine élevée et bien plus. 

Là où l’anxiété devient problématique, c’est quand elle est trop importante et empêche la personne qui en vit de fonctionner dans des situations dites « normales ». On parle alors de trouble anxieux.

Le trouble anxieux est une maladie mentale, qui peut engendrer d’autres maladies, comme la dépression ou le trouble obsessionnel compulsif. Il peut être guéri avec l’aide de médication et de suivi psychologique.

 

Partagez :