Un Almatois en route vers Paris 2024

365
0
Partagez :

François Gauthier-Drapeau contre le judoka Gotonoaga. (Photo courtoisie Di Feliciantonio Emanuele)

L’Almatois, François Gauthier-Drapeau est sur une bonne lancée pour participer aux Jeux olympiques de Paris en 2024 puisqu’il est classé 11e meilleur judoka au monde après le tournoi le Grand Chelem de Paris. 

« J’ai beaucoup d’espoir. Juste par les combats que je fais, je sais que ça serait possible d’aller chercher une médaille aux olympiques. »  

Puisque le judo est un sport de combat, François Gauthier-Drapeau envisage d’en faire plus d’un, avant les Jeux olympiques à Paris.  Pour Gauthier-Drapeau, son sport n’est pas assez développé au Québec. S’il veut le pratiquer au haut niveau, il n’a pas d’autre choix que de partir à l’étranger.  

« Pour les événements de haut niveau, il faut que tu ailles en Europe ou en Asie. J’ai fait un camp d’entrainement en Belgique, la semaine passée. Là, je suis à Paris pour un autre camp d’entrainement de quatre jours. La semaine prochaine, on va aller s’entrainer et faire un tournoi en Israël. »  

 Judoka à un jeune âge 

François Gauthier-Drapeau a commencé sa carrière de judoka dès l’âge de sept ans au club de judo à Alma. « Mon frère et moi nous tiraillions souvent. Puis lors des inscriptions au centre Mario Tremblay, mes parents nous ont inscrits au judo. »  

Lorsqu’il a eu sa ceinture jaune, le jeune homme a commencé les « petits » tournois dans la région, comme à Jonquière, à La Baie et même à Dolbeau-Mistassini.   

 « Depuis ce temps-là, je n’ai pas arrêté. J’ai tout le temps aimé ça », exprime François Gauthier-Drapeau.  

 Après 2024 

Après les prochains Jeux d’été, le jeune homme envisage de faire un dernier « cycle olympique » avant de terminer sa carrière dans la trentaine comme on a l’habitude de le voir.  

« Le judo c’est un sport où tu peux en faire longtemps. Lui qui combattait pour le Canada avant moi, a arrêté sa carrière à 31 ans. »   

Partagez :