Les zones chaudes des hôpitaux de Jonquière et d’Alma désormais fermées

240
0
Partagez :

Le  Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean  ferme  les  zones  chaudes établies dans les  hôpitaux  de Jonquière  et d’Alma. L’hôpital de Chicoutimi sera désormais le seul centre hospitalier de la région à accueillir les patients ayant un test positif à la COVID-19.  

Cette décision découle de la baisse du nombre de cas de COVID-19 dans la région depuis quelque temps. Lors de la séance du conseil d’administration du CIUSSS,  qui s’est tenue de façon virtuelle mercredi,  la présidente-directrice générale adjointe, Julie Lavoie,  a fait le point.  « Après avoir connu une forte augmentation du nombre de cas positif et d’éclosions dans les dernières semaines,  on observe actuellement une  tendance à la baisse qui se poursuit », a-t-elle mentionné. 

Mardi,  seulement 19  nouveaux cas ont été déclarés  au Saguenay-Lac-Saint-Jean. On compte également  trois  personnes hospitalisées  et  trois  autres  aux soins intensifs.  Ce sont 7902  personnes ont  reçu  la première dose de vaccin dans la région. 

La présidente-directrice générale adjointe  s’est faite rassurante vis-à-vis l’éventualité d’une hausse des cas de COVID-19. « Si la situation épidémiologique de notre région demande plus de lits, on va être en mesure de rouvrir des lits chauds à ce moment-là », a-t-elle précisé. 

Reprise des activités 

Julie Lavoie semblait également se réjouir du fait que les activités hospitalières reprennent un semblant de normalité. « Au cours des derniers jours, on a été en mesure d’ouvrir une septième salle au bloc opératoire de l’hôpital de Chicoutimi. Nos activités opératoires se situent à environ 61% de nos activités habituelles. L’endoscopie, elle, est près du 100%. C’est une excellente nouvelle pour notre région. » 

Cette semaine marque aussi la fin de la vaccination pour les ressources  intermédiaire  et les ressources en  résidences à  assistance continue.  Rappelons également que l’administration de la première dose dans l’ensemble des CHSLD du Saguenay-Lac-Saint-Jean s’est terminée  le 18 janvier. 

 

Partagez :