Les zones chaudes des hôpitaux de Jonquière et d’Alma désormais fermées

Le  Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean  ferme  les  zones  chaudes établies dans les  hôpitaux  de Jonquière  et d’Alma. L’hôpital de Chicoutimi sera désormais le seul centre hospitalier de la région à accueillir les patients ayant un test positif à la COVID-19.  

Cette décision découle de la baisse du nombre de cas de COVID-19 dans la région depuis quelque temps. Lors de la séance du conseil d’administration du CIUSSS,  qui s’est tenue de façon virtuelle mercredi,  la présidente-directrice générale adjointe, Julie Lavoie,  a fait le point.  « Après avoir connu une forte augmentation du nombre de cas positif et d’éclosions dans les dernières semaines,  on observe actuellement une  tendance à la baisse qui se poursuit », a-t-elle mentionné. 

Mardi,  seulement 19  nouveaux cas ont été déclarés  au Saguenay-Lac-Saint-Jean. On compte également  trois  personnes hospitalisées  et  trois  autres  aux soins intensifs.  Ce sont 7902  personnes ont  reçu  la première dose de vaccin dans la région. 

La présidente-directrice générale adjointe  s’est faite rassurante vis-à-vis l’éventualité d’une hausse des cas de COVID-19. « Si la situation épidémiologique de notre région demande plus de lits, on va être en mesure de rouvrir des lits chauds à ce moment-là », a-t-elle précisé. 

Reprise des activités 

Julie Lavoie semblait également se réjouir du fait que les activités hospitalières reprennent un semblant de normalité. « Au cours des derniers jours, on a été en mesure d’ouvrir une septième salle au bloc opératoire de l’hôpital de Chicoutimi. Nos activités opératoires se situent à environ 61% de nos activités habituelles. L’endoscopie, elle, est près du 100%. C’est une excellente nouvelle pour notre région. » 

Cette semaine marque aussi la fin de la vaccination pour les ressources  intermédiaire  et les ressources en  résidences à  assistance continue.  Rappelons également que l’administration de la première dose dans l’ensemble des CHSLD du Saguenay-Lac-Saint-Jean s’est terminée  le 18 janvier. 

 

À propos de Ophélie Bonenfant

Ophélie Bonenfant, originaire de la région de Lanaudière, est habitée par un besoin incessant de tout savoir et de tout faire comprendre aux autres. Adepte de l’information à temps plein et passionnée par la complexité de la langue française, elle s’est frayé un chemin jusqu’au Cégep de Jonquière en ATM où elle complète actuellement ses études en journalisme. Très près de ses émotions, Ophélie est une jeune femme authentique et déterminée qui ne fait jamais les choses à moitié et qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Si elle aspire à un avenir en tant que journaliste judiciaire, c’est d’abord et avant tout parce qu’elle chérit l’idée que ce qui se passe dans l’ombre doit être révélé pour veiller aux intérêts de la société.

À voir aussi

Le bracelet antirapprochement attendu impatiemment

Alors que les 16 premiers bracelets antirapprochements seront utilisés à Québec dans les cas de …