mercredi , 17 août 2022

8 millions pour Agriméthane Saguenay inc.

L’entreprise saguenéenne Agriméthane recevra 8 millions de dollars de la part du ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles pour son usine de biométhane au Saguenay. Le projet de gaz naturel renouvelable (GNR) devrait voir le jour en 2024.  

 L’investissement a été annoncé lors d’une conférence de presse à Saguenay lundi midi. Le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Jonatan Julien, la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, responsable du SaguenayLac-Saint-Jean, Andrée Laforest, et le vice-président d’Agriméthane Saguenay, Daniel Gobeil, étaient présents.  

 Agriméthane Saguenay constitue le deuxième site de biométhanisation agricole au Québec et produira plus de 2,9 millions de m³ de gaz renouvelable par année. Selon le ministre Julien, des projets comme celui-ci permettent de lutter contre les changements climatiques et de favoriser la transition énergétique. «La production de GNR est un moyen pour atteindre les cibles de réduction des gaz à effet de serre (GES) et avoir une énergie plus verte» affirme le ministre responsable de la Côte-Nord et de Gaspésie-Iles-de-la-Madeleine. 

En effet, le projet de GNR réduira les émissions de GES de 750 tonnes par année. C’est comme si près de 2000 véhicules passaient du carburant à l’électricité. Comme les ressources requises pour fabriquer ce méthane libèrent déjà des GES, il n’y a pas de comptabilisation supplémentaire de ces derniers. 

 Daniel Gobeil explique que son entreprise collaborera avec des compagnies de la région pour fournir les matières organiques nécessaires à la transformation. La Fromagerie Boivin et Nutrinor en font notamment partie.  

 Pour Andrée Laforest, cette usine représente une grande fierté. «Je suis fière que notre région se positionne comme berceau technologique et leader national, exprime-t-elle. C’est important pour les entreprises novatrices d’ici.»  

L’emplacement exact de l’usine d’Agriméthane n’est toujours pas déterminé, mais elle se situera sûrement à Saguenay pour économiser sur les coûts de transport, justifie Daniel Gobeil. Le coût total s’élève à environ 18. 3 millions de dollars. Le projet créera 4-5 emplois directs, mais va permettre la consolidation de plusieurs autres dans la région.  

 La somme d’argent investie fait partie du Programme de soutien à la production de gaz naturel renouvelable (PSPGNR) que le gouvernement Legault a annoncé en novembre dernier.  

À propos de Béatrice Rooney

Petite et touchante, Béatrice est une jeune femme dynamique originaire de la plus belle région du Québec : la Gaspésie, ce qui lui donne un bel accent charmeur. Inscrite à la dernière minute en ATM, son but de devenir kinésiologue a rapidement changé pour celui de devenir journaliste sportive. Aujourd’hui, elle est intéressée par toutes les sphères du monde du journalisme. Elle adore rencontrer de nouvelles personnes, les faits insolites ainsi que les reportages un peu plus émotifs. Vaillante et déterminée, elle ne recule devant rien. Béatrice aimerait un jour pouvoir pratiquer son métier dans les régions de l’est de la province.

À voir aussi

Le bracelet antirapprochement attendu impatiemment

Alors que les 16 premiers bracelets antirapprochements seront utilisés à Québec dans les cas de …