Loge m’entraide demande l’aide de Yannick Gagnon

131
0
Partagez :

« Nos cœurs sont en espérance. On garde nos flammes bien hautes », s’exclament les militants de Loge m’entraide devant les bureaux du député de Jonquière. (Photo : Mathilde Guémené)

Après avoir récolté 400 275 $ lors d’une collecte de fonds, les militants de Loge m’entraide se sont regroupés devant les bureaux du député de Jonquière, Yannick Gagnon. Ils demandent une subvention pour leur projet de Coopérative d’habitation La Solidarité. 

« Il n’y a pas de logements ! S’il y en a, ils sont chers, ils ne sont pas pour nous », ont scandé les militants de Loge m’entraide devant les bureaux de Yannick Gagnon. Le 22 septembre dernier, ils ont déposé à la Société d’habitation du Québec (SHQ) leur projet composé de 15 unités de logements sociaux. Ils espèrent avant Noël recevoir une subvention et une bonification du projet. Pour cela, ils comptent sur la participation du député de Jonquière.

Selon la coordinatrice de Loge m’entraide, Sonia Côté, le projet a bien avancé depuis un an grâce aux interventions du député. Celui-ci a déclaré être prêt à porter le ballon et à les aider. Retenu à l’Assemblée nationale, il était présent un court moment en visio pour échanger avec les militants.

Sonia Côté lui a demandé de transmettre leur message à la ministre de l’Habitation du Québec. « On veut notre bonne nouvelle avant Noël », déclare-t-elle optimiste. Après 22 actions, une pétition signée par plus de 4 500 personnes et 400 275 $ récoltés auprès de 811 donateurs, Sonia Côté déclare ne pas savoir quoi faire de plus.

Ils veulent leur part du gâteau

Lors de la mise à jour économique de la SHQ, 8 000 unités de logements sociaux ont été annoncés. Depuis, seulement 83 projets, soit 5 000 unités, ont été déposés. « Je ne peux pas croire que sur les 8 000 unités, on n’ait pas notre part du gâteau », déclare Sonia Côté avec conviction.

« Ça fait 10 ans que le projet a été lancé, il faut que ça arrive », appuie-t-elle. Le terrain existe déjà. Il se trouve dans le quartier de Kénogami, mais la coordinatrice de Loge m’entraide ne veut pas dire sa localisation précise. Elle laisse la mairesse, Julie Dufour, annoncer la nouvelle. Les coûts de construction sont, eux, estimés à 5,9 millions de dollars. « Peut-être qu’il y a 10 ans ça aurait coûté moins cher », souligne Sonia Côté.

Partagez :
Avatar photo