mercredi , 10 août 2022

Les Saguenéens l’emportent 3-2 contre le Drakkar

Pour cette première partie de la saison régulière, la capacité maximale de 2 088 partisans a été atteinte à Chicoutimi. Crédit photo : Megan Maltais

Les Saguenéens de Chicoutimi ont empoché leur première victoire de la saison régulière, vendredi, contre le Drakkar de Baie-Comeau. Les hommes de Yanick Jean ont remonté la pente en troisième période, l’emportant ainsi par la marque de 3-2, au Centre George-Vézina.

La présence du Drakkar s’est rapidement fait sentir en début de première période, lorsque le capitaine, Jacob Gaucher, a ouvert la marque seulement quelques minutes après la mise au jeu. La formation saguenéenne a terminé ce premier tiers avec un pointage de 0-1.

« On sentait un peu de nervosité […] c’était la première game pour plusieurs jeunes, et c’est normal dans cette première période », a avoué l’entraineur-chef des Bleus, Yanick Jean, après la rencontre.

Les Bleuets sont revenus en force en deuxième période, mais leurs efforts n’ont pas été suffisants contre le cerbère de l’équipe adverse, qui bloquait avec agilité toutes les tentatives des Sags. Le Drakkar a su profiter d’un avantage numérique avec moins de deux minutes à jouer. Xavier Fortin a creusé l’écart et les Sags sont retournés au vestiaire avec un retard de deux buts.

Les partisans ont dû attendre la troisième avant que les Sags contre-attaquent. C’est l’ailier gauche, Matej Kaslik, qui a réveillé la foule en inscrivant son équipe au pointage avec un tir sur réception. Quelques minutes plus tard, la recrue des Bleus, Jacob Newcombe, a égalisé la marque. Avec seulement cinq minutes à jouer, le défenseur Loris Rafanomezantsoa a fait retentir la lumière rouge pour la dernière fois de la soirée. Les Saguenéens ont triomphé 3-2 lors de l’ouverture de la saison régulière.

« Ce n’est pas parce que tu as un mauvais début de match que tu dois perdre. Je pense qu’on est revenus de la bonne manière et qu’on a montré une certaine maturité dans le match », a déclaré Yanick Jean, qui s’est dit satisfait de cette remontée.

Les Sags affronteront les Olympiques de Gatineau le 15 octobre prochain, à domicile.

À propos de Mégan Maltais

Grande amatrice de sensations fortes, Megan est toujours à la recherche de la prochaine poussée d’adrénaline qui la fera vibrer. Originaire du petit village d’Hébertville, au Lac-Saint-Jean, la jeune femme de 20 ans a grandi dans un milieu de vie proactif, entouré de forêts et de champs. Au cours de ses études secondaires, Megan est tombée en amour avec la scène : théâtre, improvisation, animation, stand-up humoristique, elle enchaine les spectacles les uns après les autres... la légende raconte qu’elle aurait participé à plus de 60 évènements artistiques! Comique à temps plein, elle adore divertir et créer un environnement joyeux où il fait bon rire, partout où elle va. Assez timide aux premiers abords, lorsqu’elle sort de sa carapace attachez votre tuque avec de la broche, vous découvrirez une jeune femme dégourdie et impliquée qui n’a pas froid aux yeux. Peu importe le sujet, l’heure et la date, Megan vous promet une chose : devenir la meilleure version journalistique d’elle-même, un article à la fois.

À voir aussi

immobilier

Marquis de Jonquière : une histoire d’équipe

« C’est vraiment pas une question d’argent ou de publicité. Selon moi, c’est une question de …