Un retour du marché de Noël au Lac Kénogami

230
0
Partagez :

La présidente du comité organisateur du Marché de Noël de Lac-Kénogami, Hélène Tremblay, a expliqué qu’il n’y a que 12 kiosques cette année en raison de la distanciation sociale.

Photo : Roxane Tremblay

Le marché de Noël de Lac Kénogami a effectué un retour pour sa huitième édition les 27 et 28 novembre derniers après une année d’absence en raison de la pandémie. Il s’est déroulé à l’édifice municipal et un vaste choix de produits artisanaux était offert.

Les artisans étaient heureux de pouvoir venir présenter leurs produits et leurs créations à nouveaux après un an d’absence, selon la présidente du comité organisateur du Marché de Noël de Lac-Kénogami, Hélène Tremblay. « Tout le monde est enthousiaste, les gens nous demandaient si le marché de Noël allait pouvoir se tenir cette année », a-t-elle ajouté.

Une artisane qui travaille le cuir et la fourrure pour créer des chapeaux, des bottes et des bourses, Susan Dufour a confié que « ça fait du bien de revoir du monde même si nous devons porter le masque ». Elle a ajouté vendre le plus possible, mais que de pouvoir vendre les produits qu’elle aime tant créer est déjà un privilège.

Chacun des 12 kiosques du marché de Noël vendait ou présentait des objets différents. « Il y a du tricot, des tissages, des bijoux, du tournage de bois, de la peinture et bien plus », énumère la présidente. Pour participer au marché, il fallait que chaque artisan trouve une manière originale de présenter ses produits.

Autorisation du gouvernement tardive

Les organisateurs du marché de Noël ont eu l’autorisation du gouvernement seulement deux semaines à l’avance en raison de la COVID-19. « Cette situation a fait que certains artisans n’avaient aucun produit à vendre il y a deux semaines, puisqu’ils ne voulaient pas produire pour ne rien vendre », a avoué Hélène Tremblay.

Un artisan qui tourne le bois, Jeannot Girard, explique que dans les deux dernières semaines, il a travaillé de 7 heures du matin à 7 heures du soir pour être capable d’offrir assez de produits pour le marché de Noël. « J’ai réussi à produire assez d’objets pour le marché de Noël tout en gardant ma petite-fille, j’étais occupé », a-t-il témoigné.

Partagez :