16 nouvelles cuves à l’usine AP-60 d’Arvida

230
0
Partagez :
RTA
RTA Francois-Philippe Champagne

François-Philippe Champagne a fait un discours lors de la conférence de presse. Photo: Léa Larouche

Rio Tinto annonce la construction de 16 nouvelles cuves pour un investissement de 110 millions de dollars à son usine d’électrolyse d’Arvida. Cela permettra d’augmenter la production d’aluminium vert et de créer et consolider des emplois dans la région.  

Cette amélioration permettra de produire 26 500 tonnes de métal primaire par année, soit une augmentation de 45% pour cette technologie dans la région, a annoncé le directeur exécutif des opérations de RTA au Québec, Sébastien Ross, lors d’une conférence de presse à l’Hôtel Delta mercredi matin. La technologie AP-60 est l’une des plus vertes qui a été créée jusqu’à présent.  

« C’est la technologie d’électrolyse la plus efficace sur le plan énergétique, la plus rentable et la plus respectueuse de l’environnement puisqu’elle génère sept fois moins de gaz à effet de serre que la moyenne de l’industrie mondiale de production d’aluminium », affirme Sébastien Ross. Il ajoute que 100 emplois seront consolidés, et 12 seront créés grâce à cet ajout.  

Des investissements attendus depuis longtemps 

Le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, la cheffe du parti libéral du Québec, Dominique Anglade, et le syndicat de Rio Tinto demandent depuis octobre à la multinationale d’investir puisque le prix de l’aluminium atteignait des sommets. Le chef de la direction de RTA, Ivan Vella, le chef de la direction de la multinationale, Jakob Stausholm, et le ministre fédéral de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, François-Philippe Champagne, ont visité les installations de Jonquière, durant la même période, mais aucune annonce n’avait été faite.  

L’investissement qui avait déjà été annoncé en 2019 représente une transition vers Elysis. AP-60 produit une très faible empreinte carbone, c’est pour cette raison que l’on mise sur cette technologie en attendant d’atteindre la carboneutralité avec Elysis d’ici les prochaines années. 

Des réactions positives 

Les différents ministres présents à l’événement sont évidemment très satisfaits de l’annonce de RTA. Andrée Laforest est d’ailleurs fière qu’Ivan Vella ait avoué que le Saguenay-Lac-Saint-Jean est la première région pour l’aluminium. « L’avenir de l’aluminium vert c’est ici, aujourd’hui et chez nous », affirme le ministre François-Philippe Champagne, qui est heureux de permettre au Québec de se distinguer encore plus quand on parle d’aluminium vert.  

Rio Tinto Aluminium prévoit déjà étudier la possibilité d’ajouter des cuves dans les prochaines phases. Les travaux commenceront en 2022 et devraient-être terminés en 2023, ces cuves s’ajouteront aux 38 déjà existantes. 

RTA

RTA prévoit faire d’autres annonces.
Photo: Léa Larouche

Partagez :