Bohemian Club : explorer l’art de la cuisine en forêt

213
0
Partagez :

Depuis mai 2021, les garçons du Bohemian Club sont ambassadeurs pour l’entreprise régionale Chlorophylle. De gauche à droite : Vincent Bilodeau, Pierre-Yves Girard et Renato Vasques (Photo : Courtoisie)

Depuis près d’un an, le Bohemian Club concocte en forêt des recettes traditionnelles revisitées. Aujourd’hui, grâce à l’entreprise régionale Chlorophylle, les membres du trio ont la chance de partager leurs meilleurs conseils et recettes sur le Web et les réseaux sociaux.

« On voulait comme fuir la pandémie, c’est un peu pour ça qu’on a commencé à faire des expéditions et de la cuisson sur le feu de bois », raconte Vincent Bilodeau, un des membres du groupe.

C’est en compagnie de Renato Vasques et Pierre-Yves Girard qu’il s’est lancé le défi de faire les meilleurs repas traditionnels réinventés en forêt. Ils peuvent désormais affirmer avoir réussi, puisque toutes leurs fins de semaine depuis près d’un an sont consacrés à ces excursions sauvages.

Leur amour pour le milieu de la restauration, des voyages et des grandes tablées entre amis, les inspire à créer des événements uniques et rassembleurs autour d’une « bonne bouffe ».

Ambassadeur de cuisine en forêt

Depuis mai 2021, ils œuvrent à titre d’ambassadeurs de cuisine en forêt pour Chlorophylle. « On a travaillé fort pour avoir cette collaboration, mais ça vaut tellement la peine pour toute la visibilité que ça nous donne. Ils nous font 100% confiance et c’est super gratifiant pour nous de savoir que ce qu’on fait est apprécié », confie Vincent Bilodeau, appuyé par ses collègues.

Les cuisiniers s’entendent pour dire que tout le monde peut trouver son compte en utilisant les méthodes de cuisson sur braise en suivant les saisons, même en hiver. C’est d’ailleurs sur ce genre de conseils que se penchent les membres du groupe dans leur blogue associé à l’entreprise régionale.

Pierre-Yves Girard et Renato Vasques lors d’une expédition (Photo : courtoisie)

Cuisine éphémère :

 Cet été, dans le cadre du micro-festival étudiant, le local Fest, qui se déroulait à la ferme Les Jardins chez Bettez d’Hébertville, les gitans de la cuisine ont présenté quatre services à près de 80 personnes.

« On a vraiment réalisé notre premier gros événement. On était là pour célébrer les récoltes, tous les légumes sont passés par les flammes. Il y avait même une tourte de légumes de saison qu’on a enterrée sous les braises pour la laisser cuire doucement », raconte Pierre-Yves Girard.

Éventuellement, le Bohemian Club désire prendre part à de nouveaux événements éphémères, soit en collaboration avec différents restaurateurs ou encore avec des fermes. Ils désirent garder cette formule à plus petite échelle afin d’éviter de perdre le plaisir de la cuisine entre amis.

Partagez :