Dans le salon de Matt Holubowski

Une centaine de mélomanes ont été servis mercredi soir lors du spectacle de Matt Holubowski au Côté-Cour de Jonquière. Celui qui réalise sa première tournée solo en était à sa deuxième représentation de suite dans la région, le taux d’appréciation du public étant élevé. 

« Ce soir, c’est un peu comme un laboratoire, parce que j’essaie du nouveau matériel et je le change ici et là », a indiqué d’emblée le chanteur. Désirant faire une tournée en solo depuis déjà quelques années, Holubowski a dû patienter quelque temps.  À la réouverture des salles de spectacles l’an dernier, il avait déjà une tournée à terminer avec ses musiciens, que la COVID-19 avait brusquement interrompue.  

Le dernier album de Matt Holubowski est Weird Ones, composé de 12 chansons et sorti en 2020. Photo : Noémie Lacoste

Seul avec sa guitare, son piano et un instrument émettant de la basse de manière autonome, l’artiste a offert des chansons de ses trois albums, les modifiant un peu selon son envie et ses ressources.  Il a également fait une prestation des nombreuses chansons qu’il a écrites durant la dernière année et demie.  L’ambiance, qui valsait entre le rock et la douceur, a sans aucun doute charmé les Jonquiérois.  Les morceaux Eyes widerFlirt with boredom ou encore Fooling yourself  ont su apaiser la salle de spectacle et faire balancer doucement la tête du public, composé d’adultes de tous les âges. 

Le Montérégien d’origine a performé assis sur un divan en cuir, encadré de deux lampes, offrant une ambiance tamisée.  Au-dessus de lui se trouvaient des cadres vides, suspendus au plafond.  Des animations et bouts de vidéos étaient projetés au mur.  Pendant les deux heures du spectacle, une ambiance intime a été installée, même avec une salle remplie à pleine capacité.  Matt Holubowski chantait ses berceuses et son public, attentif, était comme dans son salon. 

Sa tournée solo a débuté le 11 novembre à St-Hyacinthe et se terminera le 11 décembre à Lévis.  En un mois, il a traversé le Québec et a même parcouru le Canada.  En effet, entre ses propres spectacles, le chanteur a assuré la première partie de l’artiste Martha Wainwright, notamment au Manitoba, en Saskatchewan et en Ontario. 

À propos de Noémie Lacoste

De nature passionnée, Noémie Lacoste est une jeune femme qui a du cœur au ventre. Alors que le sud de la métropole québécoise lui semble être le mauvais endroit pour concrétiser son rêve de devenir une remarquable communicatrice, elle s’installe dans la l’arrondissement de Jonquière à l’âge de 17 ans pour étudier en journalisme. Fonceuse, Noémie se lance la tête baissée non seulement dans ses études, mais également dans divers projets ayant un lien avec son amour inconditionnel pour la culture. La Châteauguoise d’origine est en effet cocoordonatrice du festival De l’Âme à l’Écran de l’année 2022, en plus d’être intervieweuse pour l’Autre Côté de la Cour, comité servant à promouvoir la salle de spectacle Côté-Cour et des artistes émergents. La mordue de rencontres et d’expériences qui font sortir de la zone de confort s’est fait la promesse d’œuvrer plus tard pour la culture et l’art. Décrite comme éparpillée et ardente, Noémie se voit mener une vie occupée, mais surtout heureuse.

À voir aussi

District 31 : savoir tourner la page

C’est avec nostalgie et fierté que Jeff Boudreault et Maxime Villeneuve, deux Jeannois, ont fermé …