Fermeture Galerie 5 : la relève perd un gros morceau

248
0
Partagez :

Le studio/Galerie était ouvert depuis août 2019.

C’est avec beaucoup de tristesse que des artistes de la région, dont Alain Morasse et Jean-Pierre Tremblay, ont appris la fermeture du lieu d’exposition Galerie 5 de Jonquière à la mi-janvier.

Pour Alain Morasse, ancien exposant à cet endroit, la fermeture du centre d’art représente une grosse perte. « Il n’y avait pas d’autres endroits comme ça dans la région. » Le peintre originaire du Saguenay ajoute que les galeries d’art privées, comme l’était Galerie 5, permettent aux artistes de la relève de se faire découvrir en louant des salles.

Propriétaire et directrice de la Galerie la Corniche, Chantale Hudon explique que ce n’est pas de cette manière que les galeries d’art privées opèrent. « Je fonctionne à profit donc je ne peux pas accueillir n’importe qui. J’aimerais ça pouvoir accueillir tout le monde, mais je ne peux pas. » Elle a dit aussi que la fermeture de Galerie 5 fera un grand vide dans la sphère culturelle du Saguenay.

Tout comme d’autres artistes de la relève, M. Morasse devra trouver une alternative pour partager son art. « Je n’aurai pas le choix d’aller à Québec ou dans des festivals pour exposer mes œuvres », ajoute-t-il.

Jean-Pierre Tremblay, de son côté, n’a pas été surpris par cette nouvelle, mais il a trouvé ça regrettable pour Sophie Lebeuf, propriétaire de Galerie 5. « Elle était très dévouée à faire connaitre des artistes de la région et à aider les jeunes à apprendre à peindre. Elle s’est battue pendant deux ans pour garder l’endroit ouvert. Malheureusement, la COVID a eu le dessus. »

Il trouve ça dommage aussi pour Jonquière qui perd un autre endroit important. Le photographe ne serait pas surpris que Mme Lebeuf démarre un nouveau projet de la même trempe que Galerie 5.

Partagez :