Une autrice supportée par sa région

1524
0
Partagez :

L’autrice Andrée-Anne G. Dufour était de passage à la librairie Les Bouquinistes à Chicoutimi pour le lancement du troisième tome de sa série Amour, suppléance et autres catastrophes. Ses livres ont d’excellents résultats de vente au Saguenay-Lac-Saint-Jean selon elle 

Même si Andrée-Anne G. Dufour n’habite plus dans la région, elle sent la population la soutenir. « C’était important de faire le lancement ici parce que ma famille est ici, mais aussi les statistiques de mes ventes montrent que mon lectorat est surtout ici », mentionne-t-elle sans vouloir révéler les chiffres. 

Pendant l’échange avec le public, une dame a souligné le fait qu’à Alma hier, il ne restait qu’un exemplaire du roman qui est en vente depuis le 15 novembre. C’était une surprise pour l’autrice sachant que la Librairie Harvey en avait commandé en grand nombre.  

Une quinzaine de personnes étaient présentes samedi matin pour entendre ce que la femme originaire de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix avait à dire sur son livre et pour le faire dédicacer.  

L’autrice prenait le temps de discuter avec chaque personne. (Photo : Alexcia Plamondon)  

L’histoire de Marie-Louise 

Le troisième tome, Problèmes secondaires, marque la fin de l’histoire de Marie-Louise. Celui-ci entraine les lecteurs environ deux ans après le deuxième livre. La Métabetchouanaise désirait aborder les thèmes d’équilibre du rôle de mère et d’enseignant tout en incluant la charge mentale de cette vie.  

« Ce n’est pas de l’autofiction. Je suis enseignante, mais ce n’est pas ma vie et ce ne sont pas mes élèves dont il est question », rectifie Andrée-Anne G. Dufour.  

Des projets à venir  

L’autrice n’a pas voulu donner beaucoup de détails sur ce qu’elle prépare actuellement. Il y a deux projets qui l’occupent, dont un qu’elle dit être « top secret ». « Je ne veux pas en parler, mais c’est vraiment un gros projet et je suis choyée d’en faire partie », souligne Mme Dufour.  

Elle travaille sur un quatrième livre qui sera différent des précédents. Elle s’éloigne des murs de l’école pour ce roman dont le quart est écrit.  

 

Partagez :
Avatar photo