mercredi , 17 août 2022

La Maison d’accueil ouvrira finalement en mars

La Maison d'accueil
La Maison Price est une propriété de la Corporation de Solidarité V.E.R.T.E. depuis un peu plus de dix ans. (Photo : Cassandre Baillargeon)

Destinée à encadrer l’arrivée des nouveaux arrivants à Saguenay, la Maison d’accueil, gérée par le Carrefour jeunesse-emploi Saguenay, ouvrira finalement ses portes en mars. Des délais dans la construction et les mesures sanitaires ont retardé le projet qui verra le jour dans la Maison Price. 

« On voulait vraiment ouvrir pour le mois de novembre, mais il y a eu beaucoup de retard avec la construction et ensuite, il y a eu un reconfinement », explique la coordonnatrice du Carrefour jeunesse-emploi La Baie, responsable du projet de la Maison d’accueil, Myriam Blais.  

À son avis, les délais s’avèrent toutefois positifs pour les organismes sociocommunautaires qui s’installeront à tour de rôle dans l’établissement. « Ça leur permettra de mieux se préparer à leur arrivée en plus de nous laisser du temps pour mieux tisser les différents services ensemble », mentionne Mme Blais.  

Pendant ce temps d’attente, les responsables du projet ont également réussi à aller chercher d’autres organismes qui autrement, n’auraient jamais pris part au projet.    

Une Maison Price 2.0 

De nombreuses rénovations ont été faites à l’intérieur de la Maison Price au cours des derniers mois pour la remettre au goût du jour tout en respectant son cachet. « C’est sûr qu’il y a eu des coûts supplémentaires reliés au fait que ce soit une maison patrimoniale, mais on protège [le site en s’y installant], d’autant plus que dans les premières années de la maison,  c’était un lieu d’accueil pour les nouveaux travailleurs, ce qui fait qu’on lui redonne une partie de ses premières missions », observe Mme Blais.  

Les investisseurs du projet sont la Ville de Saguenay, la MRC du Fjord, le Gouvernement du Québec ainsi que le propriétaire de la Maison Price, la Corporation de Solidarité V.E.R.T.E.. 

Une augmentation des nouveaux arrivants 

Selon les données de la division du Carrefour jeunesse-emploi Saguenay qui favorise l’établissement durable de nouveaux arrivants, Avantages Saguenay-Le Fjord, le nombre de nouveaux Saguenéens est en augmentation.  

Avec ses deux événements d’accueil par année, l’un au mois de novembre et l’autre au mois de mai, l’organisme comptabilise habituellement une cinquantaine de nouvelles arrivées tous les six mois alors qu’en novembre, les chiffres se situaient aux alentours de 200. 

La coordonnatrice du Carrefour jeunesse-emploi a bon espoir d’observer une autre augmentation en mai puisque la hausse des inscriptions se poursuit.  

Une forte demande pour le carrefour de services  

La majorité des organismes sociocommunautaires du Saguenay-Lac-Saint-Jean, dont la mission est d’aider les nouveaux arrivants, sont rassemblés depuis quelques années à la table de concertation d’Avantages Saguenay-Le Fjord pour établir des stratégies de développement communes.  

En 2016, leur principale recommandation était la création d’un lieu pour collaborer davantage. « C’est là qu’entre en scène la Maison d’accueil comme carrefour de services. Cela va permettre aux nouveaux arrivants de s’orienter plus facilement à travers les services en plus de les rassurer à leurs arrivées », affirme Mme Blais. 

Un nouvel agent de développement s’ajoutera dès la mi-février à l’équipe d’Avantages Saguenay-Le Fjord pour coordonner certains projets du regroupement, dont celui de la Maison d’accueil. 

 

À propos de Cassandre Baillargeon

Originaire du Centre-du-Québec, Cassandre Baillargeon est une grande passionnée de pratiquement tout! De la politique fédérale, provinciale et municipale jusqu’au monde de l’éducation en passant par la justice et le sport, Cassandre possède une curiosité sans limites qui lui permet d’ajouter continuellement de nouvelles cordes à son arc. C’est notamment ce besoin criant de curiosité combiné à un désir vital de partager son savoir aux autres qui l’a amenée à choisir le monde des communications à la fin de ses études secondaires en sport-étude basket-ball. Ce sont d’ailleurs ses nombreux engagements parascolaires au cours des dernières années qui ont formé la personne polyvalente, dynamique et organisée qu’elle est aujourd’hui. Sportive dans l’âme en plus de posséder un cœur d’enfant, Cassandre a davantage l’air d’une observatrice silencieuse qu’une animatrice de foule. Cela dit, sa ténacité et son talent pour utiliser les mots à bon escient font certainement d’elle une excellente oratrice. Reconnue pour ses connaissances de l’actualité, son amour de la langue française ainsi que pour ses capacités d’analyse et de vulgarisation, cette rouquine de 19 ans aspire à informer la population des événements et des enjeux actuels, que ce soit à la radio ou à la télévision.

À voir aussi

Le bracelet antirapprochement attendu impatiemment

Alors que les 16 premiers bracelets antirapprochements seront utilisés à Québec dans les cas de …