Stéphanie Lapointe partage sa passion sur YouTube

348
0
Partagez :

Stéphanie Lapointe arrose une Calathea White Star (Photo : Alexya Morin)

La Jonquiéroise Stéphanie Lapointe prend racine sur YouTube avec du contenu axé sur sa passion pour les plantes. Face au manque de ressources et à la désinformation, elle a décidé de partager des conseils d’entretien aux débutants qui se sont multipliés pendant la pandémie.  

« J’ai commencé à m’intéresser aux plantes en autodidacte à 18 ans lorsque je suis partie en appartement. Il y a quelques années, j’ai découvert une communauté bienveillante sur YouTube autour des plantes. Par contre, il y avait peu, voire aucun contenu québécois, et c’était surtout en provenance des États-Unis et de l’Europe. », affirme cette dernière. 

De la cuisine au salon en passant par la salle de bain et la chambre, chaque recoin de la maison de Stéphanie Lapointe regorge de verdure. La créatrice de la page Facebook et de la chaîne YouTube Les plantes de Steph possède près de 300 plantes d’intérieur.   

La Jonquéroise utilise des humidificateurs puisque l’air dans la majorité des maisons est trop sec. (Photo : Alexya Morin)

Toutes les semaines, elle passe en moyenne entre six et huit heures à prendre soin de ses plantes en les arrosant, en les rempotant, en créant son propre mélange de terre et en s’assurant qu’elles soient dans un environnement favorable à leur croissance.  

« C’est mon moment de tranquillité dans ma journée, avoue la passionnée. Les plantes m’apportent beaucoup de sérénité et de bonheur. » En plus de faire des boutures à partir de ses propres plantes pour les vendre sur les réseaux sociaux, elle a désormais de nouvelles tâches qui se sont ajoutées à sa liste.  

En effet, depuis la fin octobre, Stéphanie Lapointe publie environ une vidéo par semaine qu’elle doit tourner, puis monter tout en répondant aux nombreuses questions qu’on lui pose par message privé.  

D’ailleurs, cette dernière souhaite offrir des consultations personnalisées à domicile pour les plantes. « J’aimerais aller chez la personne et lui donner des conseils pour chacune de ses plantes. Comment bien les placer selon la luminosité, l’humidité et la température, et ensuite lui apprendre à bouturer et à rempoter », détaille-t-elle.  

Elle possède une verrière dans laquelle elle met la majorité de ses plantes. (Photo : Alexya Morin)

Ce passe-temps lui a permis de rencontrer des personnes partageant le même intérêt qu’elle dans la région, notamment Marie-Josée Dufour et Sabrina Bergeron-Bouchard qui sont propriétaires de la boutique en ligne Folloplant lancée en juin 2021.  

Elles offrent des plantes rares importées de fournisseurs d’autres pays, dont la Thaïlande et l’Indonésie. Un service qui n’était pas implanté au Saguenay–Lac-Saint-Jean. « Au moment où on a commencé, il n’y avait aucune boutique spécialisée. On n’était pas capable de trouver les plantes qu’on voulait en région, il fallait se déplacer assez loin », raconte Sabrina Bergeron-Bouchard.  

Les propriétaires ont même déjà reçu des commandes qui venaient de l’extérieur de la province. « Notre clientèle n’est pas seulement au Saguenay, on en a déjà envoyé à Québec, Montréal et Toronto. Ça a pris de l’ampleur assez rapidement », précise Marie-Josée Dufour.  

Pour le moment, la boutique est fermée, mais elle va rouvrir dès le mois de mars. 

Partagez :