Murph Fitness : une compagnie qui se démarque

« Il y a beaucoup d’entreprises qui vendent de l’équipement sportif au Québec, mais en matière de vente en ligne on se positionne vraiment dans le top 5 », affirme le copropriétaire de Murph Fitness Jean-Mikael Desmarais. (Photo: Courtoisie)

Pour Murph Fitness, une compagnie de vente d’équipements sportifs d’Alma, la pandémie a été un véritable tremplin. Celle-ci se classe parmi les cinq plus importantes au Québec pour les ventes en ligne dans ce domaine.

Les copropriétaires Camil Morin et Jean-Mikael Desmarais ont saisi l’opportunité lors de la première vague quand leur centre de conditionnement physique a dû fermer.  Les deux hommes qui possédaient déjà une plateforme en ligne en ont profité pour créer de nouveaux produits.

« Les ventes ont explosé pendant la pandémie. Le plus gros pic a été lors de la première fermeture des gyms. Encore aujourd’hui, les ventes continuent et le marché est bon », raconte Jean-Mikael Desmarais.

Jean-Mikael et Camil en plus d’être de bons partenaires d’affaires sont deux bons amis pro-actifs. Ils ont plusieurs projets ensemble. (Photo: Courtoisie)

Puisque Murph Fitness n’a pas pignon sur rue, les copropriétaires ont opté pour la vente 100% en ligne.

« Ça nous permet de mettre plus de budget sur le marketing et dans la publicité. Nous on utilise vraiment Facebook », explique M. Desmarais.

La compagnie s’assure d’avoir un service rapide et efficace.

« Nous avons quelqu’un d’attitré au service à la clientèle. On répond assez vite, même les soirs de semaine et la fin de semaine », confirme Jean-Mikael Desmarais.

Ce dernier ajoute qu’une des forces de leur entreprise est aussi la collaboration avec leur centre Murph Fitness où ils font tester leurs produits. Cela leur permet de voir la durabilité de l’équipement et de faire les ajustements auprès des fournisseurs s’il y a lieu.

Ce sont 80% des ventes de Murph Fitness qui se font au Québec d’après le copropriétaire, l’autre 20 % dans le reste du Canada. La compagnie a déjà envoyé des colis en Ontario, en Saskatchewan et en Colombie-Britannique.

Réouverture des gyms au Québec

Jean-Mikael Desmarais est confiant que les ventes vont se poursuivre malgré l’ouverture des gyms.

« L’avenir est incertain, c’est rendu un standard d’avoir un gym à la maison », assure-t-il.

Le détaillant de vente d’équipements sportifs change toutefois sa stratégie. Avec son inventaire, il peut se permettre de vendre à des gyms qui eux aussi doivent renouveler leur équipement de temps en temps.

« Notre objectif est de vendre à des entreprises qui souhaitent avoir une salle d’entrainement. On sait qu’il y a eu des subventions pour ça. On vient aussi d’avoir un contrat dans une école. On s’étend vraiment dans plusieurs secteurs tout en continuant avec les particuliers dans les maisons », précise-t-il.

Murph Fitness veut également développer de nouveaux produits pour élargir son offre. Il commence tranquillement du côté de la métallurgie, pour concevoir par exemple des supports à rangement. C’est un secteur qui selon eux a beaucoup de potentiel.

« Nous avons aussi une autre branche qu’on travaille cette année. C’est la location pour les compétitions d’un rig événementiel, une structure qui permet de faire plusieurs épreuves en CrossFit. Ça s’en vient d’ici avril, partout au Québec et en Ontario », lance Jean-Mikael Desmarais.

À propos de Frédérique Bacon

Originaire d’un petit village en Mauricie, Frédérique a toujours voulu explorer plus loin que les frontières de sa région. Une curiosité qu’elle a développée en se plongeant la tête dans les livres. Adepte de l’information, toujours à la recherche de l’opinion des gens, elle aime enquêter sur les sujets d’actualité, mais aussi sur ceux plus inédits. Assez diversifiée dans ses activités, Frédérique aime autant faire de la randonnée en forêt que visiter une exposition d’art. Ennuyée par le train-train quotidien, elle est séduite par la polyvalence que lui offre le métier de journaliste. Son sens de l’organisation et son efficacité sont deux qualités bien utiles en salle de presse. Le journalisme est son tout nouveau terrain de jeux et elle compte bien s’amuser.

À voir aussi

Le bracelet antirapprochement attendu impatiemment

Alors que les 16 premiers bracelets antirapprochements seront utilisés à Québec dans les cas de …