Une nouvelle formule pour La Nuit des temps

La Nuit des temps de Chicoutimi se réinvente avec une nouvelle formule de spectacles en ligne via la plateforme Twitch. Chaque semaine, des DJ, des musiciens et des balados sont présentés sur la scène de la salle de spectacles et il est possible d’y assister dans le confort de son salon.

Ayant lancé son entreprise l’automne dernier, l’équipe de La Nuit des temps était consciente qu’elle devrait peut-être fermer ses portes temporairement en raison des mesures gouvernementales. « On était bien préparé. On avait un plan de se tourner vers la technologie et de faire des vidéos en direct », explique la copropriétaire, Emmanuelle Vermette.

La plateforme Twitch, connue pour ses nombreuses diffusions de jeux vidéo en ligne, était la meilleure option pour eux, puisqu’il est possible d’y faire des dons. « Évidemment c’est au choix du public donc c’est moins payant, mais les gens sont vraiment généreux. On a fait deux essais en date du 1er février et on a récolté 350 $ pour chacun », se réjouit Mme Vermette. Lors du premier spectacle, ils ont atteint environ 300 personnes. « Je sais que ça a l’air petit, mais c’est énorme pour un compte qui débute. On a même eu 130 abonnés. »

La formule en ligne est tellement encourageante pour l’entreprise, qu’elle poursuivra la diffusion des spectacles après la réouverture. « On va continuer sur notre plateforme en ligne pour que les gens de l’extérieur puissent nous connaître et assister à ce qu’on fait », confie Emmanuelle Vermette.

D’autres plateformes virtuelles dans la région

Les gymnases Énergie Cardio de la région ont aussi décidé de miser sur une plateforme en ligne. Moyennant un faible coût, tous les adeptes d’entraînement ont accès à des cours en groupe ou des séances privées avec des kinésiologues certifiés.

« Plusieurs ont découvert l’entraînement grâce à la plateforme virtuelle. Ça simplifie beaucoup l’accès au sport parce qu’avec le télétravail, les gens peuvent se prendre un petit 30 minutes pour faire une séance et ils n’ont pas besoin de bouger de la maison », explique la gestionnaire des deux franchises de la région, Christine Gaudreault.

Lors de la réouverture, La Nuit des temps prévoit offrir une nouvelle formule d’abonnement pour réussir à rejoindre le plus de gens possible. Photo : courtoisie

À propos de Léa Larouche

Ambitieuse, dévouée et travaillante sont trois mots qui représentent bien Léa. Depuis sa première montée sur scène, l’Almatoise de 19 ans sait qu’elle est faite pour la communication. C’est après avoir été publiée dans le journal La Presse, à 16 ans, qu’elle a décidé de rejoindre la grande famille d’ATM pour étudier le journalisme. Léa rêve d’être journaliste à l’international. Passionnée de voyage et d’aventure, elle parle le français, l’anglais et l’espagnol, qu’elle a appris à l’étranger. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles elle veut travailler dans ce domaine, en plus d’être curieuse elle ne peut rester en place. Sportive de nature, c’est avec le cheerleading que l’apprentie journaliste a appris à travailler en équipe et à développer son leadership. L’an prochain, elle aimerait beaucoup être acceptée en communication à l’UQAM et ainsi découvrir d’autres facettes de ce domaine. C’est avec le sourire aux lèvres qu’elle continue son chemin et travaille fort pour atteindre ses objectifs.

À voir aussi

District 31 : savoir tourner la page

C’est avec nostalgie et fierté que Jeff Boudreault et Maxime Villeneuve, deux Jeannois, ont fermé …