Budget : vive déception pour les organisations régionales

323
0
Partagez :

Une trentaine de porte-paroles et coordonnateurs d’organisations du Saguenay-Lac-Saint-Jean ont réagi négativement au dépôt du dernier budget caquiste avant les élections provinciales d’octobre prochain, au Boston Pizza de Jonquière mardi en fin d’après-midi. Selon plusieurs d’entre eux, les solutions proposées par le gouvernement Legault demeurent « insuffisantes » dans cette lutte contre l’inflation au Québec.

La séance a débuté à 16h au même moment que la conférence de presse du gouvernement québécois, et s’est terminée aux alentours de 18h30.
Photo : Adam Trépanier

 

Parmi les différentes mesures qui ont été annoncées, les Québécois qui empochent moins de 100 000$ annuellement seront éligibles à recevoir un crédit d’impôt de 500 $. Pour le directeur général au service budgétaire du Lac-Saint-Jean-Est, Simon Boily, ce montant ne fait pas le poids. « Réduire la taxe sur l’essence ou offrir des crédits d’impôt bonifiés aurait pu faire une différence. Le coût de la vie se traduit par des dépenses de 3 000$ de plus, donc ce n’est pas un 500$ qui va venir compenser. »

Dans le domaine de la santé, c’est un total de 8,9 milliards $ qui est prévu pour réformer le système actuel. Dans son point de presse, le ministre des Finances du Québec Éric Girard a notamment mentionné vouloir améliorer les soins à domicile pour les aînés. En ce sens, le coordonnateur de l’Association québécoise des droits des personnes retraitées et préretraitées à Chicoutimi (AQDR), Danny Desbiens, préfère patienter avant de se laisser impressionner par cette somme importante. « On va laisser la chance au coureur parce que c’est beau de voir des gros chiffres, mais on veut aussi des actions concrètes et des ressources humaines sur le terrain pour assurer le bien-être de nos aînés. »

De son côté, le coordonnateur de l’A.S.T.U.S.E du Saguenay, qui combat la pauvreté dans la région, Sylvain Bergeron, déplore le manque de reconnaissance pour le milieu communautaire. « On reçoit un petit montant pour un paquet de programmes et encore une fois, c’est la défense collective des droits qui reçoit la part la moins élevée. »

Selon le gouvernement provincial, le solde du budget demeurera déficitaire de 6,5 milliards $ lors du prochain exercice financier alors que l’équilibre budgétaire devrait être retrouvé en 2027-2028.

Partagez :