Jonquière passe aux mains de la CAQ

L’espoir de François Legault, Yannick Gagnon a fait tomber la dernière forteresse du Parti québécois dans la région en remportant son pari dans Jonquière, 13 minutes après la fermeture des bureaux de vote.

« Je suis le député de Jonquière », a lancé glorieusement le nouveau député de Jonquière, le poing en l’air, dès son arrivée à son rassemblement au Calypso de Jonquière.  « Maintenant mon travail à partir de demain matin c’est de représenter les gens de Jonquière à la maison du peuple. »

Yannick Gagnon pendant son discours
Le nouveau député de Jonquière, Yannick Gagnon, a livré son discours accompagné de sa famille devant une foule enflammée. (Photo Evelyne Alix-Fontaine)

Après 15 ans, la circonscription de Jonquière est passée aux mains de la Coalition avenir Québec, qui formera un gouvernement majoritaire.

« C’est probablement lui qui m’a annoncé au téléphone que je l’emportais. Sylvain Gaudreault a été notre député pendant 15 ans. Sylvain Gaudreault m’a téléphoné pour me dire “Demain matin, à huit heures si tu veux Yannick, appelle-moi. Les clés sont là pis on va faire une transition ensemble” », a mentionné dans son discours de victoire l’ancien directeur général du Patro de Jonquière.

Lors des dernières élections, le député sortant avait obtenu 48,35% des votes de la circonscription. Yannick Gagnon a dépassé ce chiffre, soit 59,4% des votes.

« Avant toutes choses, je pense que M. Legault m’a donné un appui fort. M. Legault est venu me voir deux fois », a expliqué Yannick Gagnon.

Yannick Gagnon
Plusieurs partisans de Yannick Gagnon étaient présents à son rassemblement qui s’est déroulé au Calypso à Jonquière. (Photo Evelyne Alix-Fontaine)

François Legault avait tenu son premier rassemblement partisan au Calypso de Jonquière en compagnie de son protégé. La circonscription de Jonquière était, jusqu’à aujourd’hui, le dernier bastillon à avoir survécu au raz de marée de la CAQ dans la région en 2018.

Yannick Gagnon n’a pas voulu commenter les rumeurs qui laissent sous-entendre qu’il pourrait faire partie du cabinet ministériel.

Pendant sa campagne, Yannick Gagnon a promis d’agrandir l’urgence de l’Hôpital de Jonquière, assurer la survie de l’organisme de soins à domicile Jonquière-Médic et protéger le lac Kénogami grâce au Fonds bleu.

« Présentement ma première mission c’est l’urgence. Quand j’ai fait le porte-à-porte, on parle beaucoup de la santé, de l’agrandissement de l’urgence », a-t-il déclaré.

La réfection de l’urgence avait été annoncée par la CAQ en 2019, mais l’échéancier, initialement fixé à 2024, a été repoussé d’un an en février dernier. Le projet est évalué à 50 millions de dollars.

À propos de Evelyne Alix-Fontaine

Avatar photo
Baignant dans l’actualité depuis son tout jeune âge, Evelyne a dévoué sa curiosité à vouloir comprendre le monde en profondeur. C’est à 7 ans qu’elle découvre le métier de journaliste grâce à la radio et à la presse papier. Aujourd’hui, on peut décrire Evelyne comme étant une féministe mordue de politique, d’histoire, de chiens et de balados de crimes. Toujours en train de parler, cette future journaliste n’hésite jamais à défendre ce qui lui tient à cœur.

À voir aussi

Un motoneigiste octogénaire revient chez lui saint et sauf

Les policiers de Saguenay ont reçu un appel au 911 samedi après-midi signalant la disparition …