Centre d’exposition : un plan B qui profite à la communauté

204
0
Partagez :

 

Une toile créée par Gerardo Labarca a été vendue pour une somme de 18 000$. (Photo: courtoisie)

Le Centre d’exposition Misson, qui a ouvert ses portes le 15 septembre, se donne comme mission de faire connaître des artistes de la région, mais également des quatre coins de la province.

Ce projet d’exposition éphémère est né d’une opportunité. À la suite de la faillite de la compagnie du précédent locataire, le local du 329 rue Racine Est à Chicoutimi est devenu vacant.  Les actionnaires et les propriétaires devaient rapidement trouver une solution pour ne pas perdre l’argent investi dans le bâtiment. Steeve Gagnon, un des actionnaires qui possèdent 30% des parts, a eu l’idée de créer un centre d’exposition.

L’homme d’affaires a approché 15 artistes, dont trois de la région pour exposer leurs tableaux. Cependant, les artistes étaient inquiets de faire confiance à un nouveau centre d’exposition tenu par une personne qui ne vient pas du milieu. « Au début, il y avait une certaine crainte, je ne suis pas connu alors j’ai reçu beaucoup de refus. J’étais quasiment sur le bord de me décourager parce que je faisais ça pendant mes vacances, les fins de semaine », confie M. Gagnon, qui s’est déplacé lui-même partout au Québec pour aller recueillir les œuvres dans les différentes régions.

Fasciné d’art, il a entrepris seul les démarches pour créer le centre. « Je ne savais pas si ça allait marcher ou non. Il fallait s’impliquer à 100%. J’aimais mieux être seul pour le lancer », a expliqué l’actionnaire.

Plus de 130 œuvres sont exposées dans la galerie. Les prix varient de 200$ à 18 000$. Il y en a pour tous les goûts, mais également de prix différents. « Chaque personne, amateur d’art ou nouveau dans le domaine, peut trouver un tableau qui va lui plaire », affirme M. Gagnon. Treize tableaux d’artistes différents ont été vendus.

Janik Marceau, une artiste peintre originaire de Chicoutimi-Nord, expose présentement huit tableaux dans la galerie. L’artiste produit des œuvres abstraites créées avec de la résine et de l’époxy. L’idée de Steeve Gagnon lui a plu dès la première approche. « Le centre d’exposition permet de rendre l’art accessible à toute la population », affirme-t-elle. Provenant du Saguenay, il s’agit, selon elle, d’une « vitrine pour les artistes de la région ».

La fermeture du Centre d’exposition éphémère Misson est prévue pour le 15 décembre. « Mais si ça fonctionne, l’idée c’est de rester ouvert de façon permanente », exprime Steeve Gagnon.

 

Partagez :
Avatar photo