samedi , 26 novembre 2022

Le salon du livre arrive avec des spectacles littéraires

Le Salon du livre a ouvert ses portes à 9 h jeudi matin avec l’événement de Clairvoyante. (photo: Sandrine Déry)

Le salon du livre du Saguenay–Lac-Saint-Jean présentera des spectacles littéraires pour sa 58e édition, ce vendredi et samedi soir au Côté-Cour à Jonquière, après trois ans sans rencontres en présence.

L’année dernière, le salon du livre du Saguenay–Lac-Saint-Jean n’avait pas une organisation « traditionnelle ». L’événement avait été déplacé au Côté-Cour.

Selon le président du salon du livre, Philippe Fortin-Villeneuve, l’ensemble du milieu de l’écriture avait bien apprécié les spectacles. C’est pour cela qu’ils font leur retour à cette édition.

Il sera aussi possible, tout au long de la fin de semaine, de faire la rencontre avec plusieurs écrivains et écrivaines d’un peu partout au Québec.

Philippe Fortin-Villeneuve explique qu’il est très heureux de voir les gens en si grand nombre lors de l’ouverture. (Photo : Sandrine Déry)

Lors de son discours à la cérémonie d’inauguration, M. Fortin-Villeneuve, explique qu’il est heureux « d’être à nouveau le vecteur des rencontres qui peuvent se faire entre le lecteur et de ceux qui font les livres. C’est ça la mission d’un salon du livre […] de permettre des rencontres humaines ».

La remise des prix littéraires

Les auteurs du roman « Territoire de trappe ». À gauche, Sébastien Gagnon et à droite, Michel Lemieux. (Photo : courtoisie)

Pour l’auteur Sébastien Gagnon, la soirée était remplie de bonnes nouvelles puisqu’il a remporté deux prix. Une avec son livre « Je ne suis pas une outarde » dans la catégorie jeunesse. Le deuxième prix a été remporté avec son ami et partenaire d’écriture, Michel Lemieux avec leur œuvre « Territoire de trappe » dans la catégorie Roman.

M. Gagnon explique aussi que venir au salon du livre prouve que peu importe ton parcours, il est possible d’être dans le monde de la littérature. Il déclare aussi avec des étoiles dans les yeux qu’il est très fier : « On écrit des livres en s’amusant, on gagne en s’amusant. C’est de la fierté ».

Pour son acolyte, Michel Lemieux, c’est avec beaucoup d’honneur qu’il était présent le jeudi soir : « C’est le prolongement du plaisir qu’on a eu à l’écrire et à le travailler […] On est choyé d’être ici ce soir ».

Jeudi soir, ce sont cinq prix littéraires qui ont été remis. Le lauréat dans la catégorie Récit, contes et nouvelles Charles Sagalane a remporté le prix puisqu’il était seul dans sa catégorie, avec son livre « Journal d’un bibliothécaire de survie ».

Pour la catégorie poésie/Théâtre, c’est Emmanuelle Tremblay qui a remporté avec son œuvre « Nous le lac ». Dans la catégorie intérêt général, c’est Mustapha Fahmi avec son roman « La promesse de Juliette » qui a remporté le prix. Finalement, pour la catégorie découverte, Michelle Lapierre-Dallaire a gagné le prix avec son roman « Y aurait-il des limites si oui je les ai franchies mais c’était par amour OK ».

À propos de Sandrine Déry

Avatar photo
Sandrine Déry est une journaliste hors pair qui n’hésite pas à défendre les injustices. Tout comme les lions, son signe astrologique, elle aime prendre sa place et s’investir pleinement dans ce qu’elle fait. Native de Baie-Comeau, Sandrine commence ses études en Arts et lettres où elle fera une année complète avant de rentrer à l’École supérieure en Art et technologie des médias. Après une profonde indécision entre le journalisme et la radio, elle décide finalement de choisir le journalisme. Passionnée de la culture et des arts depuis qu’elle est toute petite, elle rêve de devenir une critique culturelle à la radio… et une actrice. Déjà à 20 ans, la jeune femme a complété un stage d’une journée sur le plateau de TVA Nouvelles. Demeurant désormais à Jonquière pour les études, Sandrine profite de toutes les opportunités qui s’ouvrent à elle pour mettre en avant sa créativité tout comme elle le fait en créant des personnages dans le jeu de simulation de vie, les Sims4.

À voir aussi

L’Agence-école Embryo lance son encan artistique

Un encan silencieux au profit du Café-Jeunesse de Chicoutimi aura lieu le 2 décembre au …