samedi , 4 février 2023

« Connais-tu ta région ? », le nouveau jeu de la FADOQ

Lorsque le jeu était disponible sur Internet, son taux de réussite était de 55 % . Photo : Célie Dugand

La FADOQ a lancé jeudi matin un jeu-questionnaire sur le Saguenay-Lac-Saint-Jean, intitulé Connais-tu ta région ?. Ce projet s’inscrit dans le cadre du 50e anniversaire de cet organisme, dont le but est d’améliorer la qualité de vie des aînés.

Ce jeu de 300 questions sur le Saguenay-Lac-Saint-Jean s’articule autour de huit thèmes : la culture, le sport, l’histoire, la géographie, le tourisme, l’économie, la politique et les personnages célèbres. « Les chiffres de la FADOQ ont montré que les gens connaissaient peu la région. Ce jeu va donc leur permettre d’en apprendre plus à son sujet de façon ludique, mais il va aussi leur donner des idées d’endroits à découvrir », a détaillé le directeur général de la FADOQ et créateur du jeu, Patrice Saint-Pierre. Une partie complète dure environ une heure.

Le concept est né pendant le confinement de mai 2020. Afin de diversifier les loisirs des aînés et de les aider à demeurer intellectuellement actifs, la FADOQ produisait toutes les deux semaines une dizaine de questions sur la région, qu’elle mettait en ligne sur son site. Cette initiative a été grandement appréciée puisque 350 personnes visitaient quotidiennement le site. Des résidences privées ont même demandé les questions pour leurs activités d’animation. Au vu de cet engouement et à la suggestion de ses membres, la FADOQ a décidé durant l’hiver 2021 de réaliser un jeu de société à partir de ces questions.

Ce jeu, édité par l’entreprise almatoise Graphiscan, a également pu voir le jour grâce à un partenariat avec le groupe Forget, un réseau de cliniques en santé auditive. « Nous avons choisi de nous associer à la FADOQ car nous voulons encourager les gens à demeurer cognitivement actifs pour éviter les risques de démence qui peuvent s’installer quand on perd nos relations sociales autour de nous », a expliqué le président de l’Association professionnelle des audioprothésistes du Québec (APAQ), Olivier Desautels.

Plus de 200 jeux sont désormais disponibles dans les boutiques Galerie du jouet et du groupe Forget de la région. Pour chacune des questions, un texte donnant des détails sur les réponses devrait être en ligne d’ici deux semaines sur le site de la FADOQ. Patrice Saint-Pierre espère une suite à ce jeu car plus de 300 autres questions sont déjà prêtes.

À propos de Célie Dugand

Avatar photo
Arrivée à Jonquière le 9 août, Célie Dugand, originaire de Lamastre en France, est prête à découvrir les paysages québécois. Mais avant tout, c’est le journalisme qui lui a fait traverser l’Atlantique. Depuis toute petite, l’Ardéchoise est une amoureuse des mots et de l’écriture. Ce n’est donc pas étonnant que sa première ambition professionnelle était d’être écrivaine. En grandissant, la perception de son futur a changé, et le journalisme est apparu. Considéré comme un domaine plus vaste, Célie a perçu la possibilité d’écrire sur ses centres d’intérêts, comme les animaux, la nature ou encore la psychologie. Des sujets pour la plupart complexes qu’elle souhaite vulgariser pour informer un public jeune. Grâce à sa formation en information-communication option journalisme à Vichy, Célie a pu découvrir le milieu du travail avec deux stages : l’un dans un journal hebdomadaire et l’autre dans un magazine jeunesse. Des expériences qui ont confirmé son envie d’être journaliste, notamment dans la presse magazine. Intéressée essentiellement par les sujets froids et les enquêtes, la Française souhaite écrire pour éduquer. Autodidacte dans l’âme et sportive à ses heures perdues, celle qui se considère comme une « force tranquille », n’aura aucun mal à réussir ce qu’elle entreprend.

À voir aussi

Des sans-abri trouvent refuge dans les commerces

Si les employés de la bibliothèque de Chicoutimi font parfois face à des situations problématiques …